Des chercheurs ont développé une nouvelle approche de dépistage du coronavirus

Auteur: Claire Xavier

Actuellement, on connaît deux types de tests destinés à détecter une infection par le SARS-CoV-2 : le PCR et le test antigénique. Les scientifiques ne cessent pas pourtant de travailler sur le développement de nouvelles méthodes révolutionnaires afin d’éviter le sentiment désagréable engendré par l’intervention dans le nasopharynx. Dans ce contexte, des ingénieurs du prestigieux Massachussets Institute of Technology (MIT) ont annoncé le novembre dernier le début d’un projet portant sur la détection du Covid-19 via une intelligence artificielle. Mais une autre étude plus récente a révélé une approche de dépistage du coronavirus via des prélèvements de peau. Est-ce efficace ?

Dépistage du coronavirus via un prélèvement de peau

dépistage du coronavirus nouvelle méthode prélèvement d'échantillons cutanés étude


D’après les chercheurs, le sébum possède le potentiel de participer au dépistage du coronavirus. Pour arriver à cette affirmation, les auteurs de cette étude pilote ont prélevé des échantillons de sébum provenant de 67 personnes admises à l’hôpital. Sur elles, 30 patients étaient testés positifs au Covid-19 et 37 étaient négatifs. Les échantillons étaient collectés à l’aide de gazes stériles.

Ensuite, une analyse lipidomique a été réalisée par chromatographie en phase liquide avec une spectométrie de masse. Ainsi, les chercheurs ont constaté que les malades de coronavirus présentent des taux de lipides inférieurs. Dans ce cas, on parle d’une dyslipidémie. Les scientifiques soulignent que le COVID-19 a tendance à déséquilibrer plusieurs domaines du métabolisme et ils confirment que le lipidome compte aussi. Et comme il s’agit d’un prélèvement rapide, non invasif et sans douleur, les experts ont conclu que le sébum mérite d’être considéré comme une méthode potentielle de dépistage du coronavirus.

dépistage du coronavirus développement de nouvelle approche prélèvement peau tests sébum


Rappelons que la pandémie de coronavirus est loin d’être finie. Au contraire, compte tenu des nouvelles souches qui apparaissent de plus en plus souvent, elle s’intensifie et menace les campagnes vaccinales en cours dans de nombreux pays. Respecter les gestes barrières demeure une recommandation primordiale peu importe si vous êtes vacciné ou non.

Étude publiée dans The Lancet

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué