Que faire au jardin pendant la canicule ? Quelles erreurs d’arrosage éviter pour ne pas endommager les plantes ?

Par Marie-Anne Lenormand
Liens commerciaux

Comment protéger le jardin de la sécheresse ? Que faire au jardin pendant la canicule ? Quelles erreurs fréquentes d’arrosage éviter ?

Vous avez chaud. Vous avez TRÈS chaud. Vous n’avez d’autre pensée, après quelques heures de travail au jardin, que de rentrer à la maison et de vous allonger au frais avec une boisson rafraîchissante. En été, pendant une chaleur extrême, c’est le comble, le paradis. De plus que vous avez protégé le jardin de la chaleur. Comment ? En l’arrosant abondamment, évidemment. Mais avez-vous pensé que les erreurs fréquentes d’arrosage peuvent causer plus de dommages à vos plantes que stimuler leur croissance ? C’est pourquoi, il est important de savoir que faire au jardin pendant la canicule pour contrer la sécheresse. Vous serez étonnés !

Que faire au jardin pendant la canicule ou ne pas faire ?

que faire au jardin pendant la canicule protéger plantes chaleur arroser erreurs

Liens commerciaux

C’est vrai que pour planter et entretenir un jardin prospère, il faut exploiter un savoir-faire effectif et jouir d’un instinct naturel, tout cela garni d’un élément de chance. La récolte du potager et la prospérité des plantes dépend en premier lieu des caprices de la météo et on conjure le sort pour ne pas être atteint de mauvais événements météorologiques comme la grêle par exemple. Les précipitations et la sécheresse sont hors de votre contrôle. En deuxième lieu, si vous avez votre propre source d’eau, un ancien puits que vous venez de nettoyer, vous n’êtes pas trop parcimonieux au sujet de l’arrosage. Par contre, le grand zèle avec lequel vous protégez votre jardin de la chaleur peut vous jouer un mauvais tour. Déterminer quand et comment arroser au mieux votre jardin n’est peut-être pas toujours sous votre contrôle, mais cela peut faire ou défaire votre saison de croissance. Que faire au jardin pendant la canicule ? Arroser ? C’est ce que j’ai fait hier soir. Surtout ne pensez pas que je le fais chaque jour. Non, je contrôle le taux d’humidité du sol et je suis les prévisions météorologiques.

Vers la fin d’une journée torride et venteuse (le vent était brûlant), je suis sortie dans le potager pour arroser les concombres et les courgettes. Ils réclament leur portion d’eau chaque jour. Des nuages ont commencé à s’accumuler et on entendait des tonnerres de loin. J’étais sûre que l’orage passerait à côté (selon les prévisions). J’ai fini l’arrosage en toute tranquillité et alors, de grosses gouttes ont commencé à taper sur les feuilles. J’ai réussi à m’abriter et une averse a suivi. En résultat, mes concombres ont reçu une double portion d’eau, tandis que les tomates et les poivrons ont été irrigués sans nécessité. Quelles seront les conséquences de ce sur arrosage ? Besoin de consulter les experts sur les erreurs les plus courantes.

Que faire au jardin pendant la canicule : les erreurs d’arrosage évitables

que faire au jardin pendant la canicule arroser couche supérieure rendre gluant

Pour ne pas gaspiller l’eau précieuse, il faut savoir de quelle quantité journalière ou hebdomadaire a besoin chaque plante d’après son espèce. Le stress a deux côtés : le premier est en résultat d’un assèchement et le deuxième provient d’un regorgement. Comment définir correctement que faire au jardin pendant la canicule ? C’est simple, il faut seulement observer régulièrement le feuillage et le sol des plantes. Les signes d’arrosage excessif que les feuilles, habituellement vertes, manifestent sont un jaunissement maladif et des taches brunes. Les tiges deviennent spongieuses ou molles, le sol est boueux au toucher. Est-ce une erreur réparable ? Oui, sûrement ! Asséchez pendant quelques jours en attendant que la plante épuise le stockage d’humidité.

Si vous ne pouvez pas spécifier la bonne quantité d’eau, utilisez le système d’irrigation goutte à goutte, qui pourtant est économique et pratique, de plus, il vous donne la liberté de partir en vacances en toute tranquillité, sans remords. Il fournit un arrosage en profondeur jusqu’aux racines et est entièrement personnalisable, ce qui vous permet d’utiliser différents émetteurs pour répondre aux besoins de chaque plante.

À quel moment de la journée arroser ?

erreurs fréquentes d'arrosage dans le jardin mouiller feuilles danger brûler journée

Liens commerciaux

Les pauvres plantes, elles ont chaud. Vous saisissez l’arrosoir et vous vous apprêtez à arroser au moment le plus chaud de la journée. Ne faites pas cette erreur ! Vos plantes ne courent aucun risque et quelques heures plus tard, quand il fait plus frais, elles redresseront leurs tiges et feuilles après  l’arrosage. Si vous ne suivez pas ce conseil, d’une part, vous perdrez de l’eau qui s’évaporera avant d’atteindre la partie souterraine, et d’autre part, l’évaporation touchera les feuilles inférieures et elles commenceront à jaunir, étouffées.

On pense que par temps chaud, il est nécessaire d’arroser presque tous les jours, le soir ou tôt le matin, parce que les gouttes d’eau qui restent sur les feuilles attirent le soleil et cela ne fait que les brûler. Cependant, les plantes ont besoin d’humidité surtout pendant la journée, pas la nuit. Les jours chauds et secs, lorsque les feuilles des plantes se fanent, vous pouvez les rafraîchir en les arrosant dans un intervalle de 15 à 17 heures. Utilisez simplement de l’eau tiède. Cela ne stressera pas la plante du choc thermique. S’il fait frais dehors, il est préférable d’arroser le matin, afin que l’humidité ait le temps d’être absorbée par le sol et pour éviter l’apparition de maladies fongiques.

Les quelques indices à rechercher comprennent un sol sec et craquelé et des feuilles flétries, tombantes ou pliées. Si vous trouvez l’un de ces symptômes, commencez à ajouter plus d’eau. Arrosez le sol jusqu’à ce qu’il soit humide au toucher et pas plus. C’est la façon de lutter contre le sous-arrosage. Il vaut mieux arroser profondément pour faire tremper le sol que d’arroser peu profondément et fréquemment. C’est un problème majeur qui fait partie des choses à éviter pendant la canicule. Lors d’un arrosage en profondeur l’eau s’infiltre pour encourager l’approfondissement des racines, ce qui avec le temps, permet à la plante de mieux retenir l’eau. Le paillage peut également aider à prévenir la perte d’humidité du sol.

Comment arroser le jardin par forte chaleur ?

erreurs fréquentes d'arrosage dans le jardin rotation cultures regroupement besoin eau

Si vous n’arrosez que la couche supérieure du sol, vous risquez de le modifier de façon qu’il devienne gluant, collant et empêchant l’oxygène de passer à travers les pores. Certains experts suggèrent de viser directement les racines pour un long trempage tous les deux jours. Cela garantira que l’eau descendra jusqu’aux racines les plus basses et les encouragera à pousser plus profondément, pour les rendre plus résistantes à la sécheresse.

En été, et surtout en période de chaleur extrême, les réserves d’humidité s’estompent vite et pour cette raison, c’est irraisonnable de planter quoi que ce soit. Remettez à l’automne, car cela garantit que les plantes ont le temps d’établir leur système racinaire avant leur croissance printanière, et de se préparer mieux pour l’été.

Il n’y a pas besoin de vous persuader que la rotation des cultures au potager comporte plein de bienfaits, mais cela cache un danger. Notamment d’ignorer le regroupement des plantes en fonction de leurs besoins en eau pour éviter un mélange désordonné de plantes sous-arrosées et trop arrosées. Assurez-vous que les plantes qui ont besoin d’un bon drainage ne sont pas plantées dans des endroits qui ont tendance à être gorgés d’eau, et ayez en vue que les plantes qui ont besoin de plus d’eau seront plus heureuses dans un sol avec un peu d’argile et de matière organique pour aider à retenir l’humidité.

Comment protéger le jardin de la sécheresse ?

comment protéger le jardin de la canicule système goutte goutte préférer méthode économique

L’irrigation au goutte-à-goutte s’infiltre doucement dans le sol au-dessus des racines des plantes sans risquer de perte par évaporation ou par pulvérisation imprécise des arroseurs ou des tuyaux traditionnels.

Grâce à ce système, on évite d’arroser directement à la racine. La plupart des plantes n’aiment pas cela, quels que soient les changements de température. De peur que des infections fongiques puissent se propager, il est préférable d’arroser un peu le sol sec avec de l’eau, d’attendre ensuite que l’humidité soit absorbée, et d’arroser enfin abondamment à la racine. Le système racinaire des arbres fruitiers est situé à une profondeur d’environ 80 cm, elles ont donc besoin de plus d’eau.

La chaleur est extrême et vous êtes persuadé que plus l’eau est froide, plus les plantes se sentent mieux. C’est faux ! L’arrosage avec de l’eau glacée peut stresser de nombreuses plantes à tel point qu’elles meurent. La température de l’eau d’arrosage doit être d’environ 18 degrés C. S’il fait chaud dehors, vous pouvez verser l’eau dans un récipient à l’avance et l’utiliser pour arroser le soir. Pendant la journée, l’eau se réchauffera et se saturera en oxygène. S’il n’est pas possible de la préchauffer, il est préférable d’arroser pendant la journée afin que le sol se réchauffe avant le coucher du soleil.

Encore une bonne raison en faveur du goutte-à-goutte, c’est qu’un flux fort peut conduire à l’érosion des plates-bandes et à la découverte des racines. L’arrosage doit être fait lentement et avec précaution.

Par temps chaud, un paillage retiendra l’humidité plus longtemps et vous n’aurez pas besoin d’arroser souvent.

À lire également : Que faire à la maison pendant la canicule ?



Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt