Est-ce que les framboisiers aiment le fumier de cheval ? Comment en faire bon usage ?

Par Paul Mano
Liens commerciaux

En 2024, il est assez raisonnable de se tourner vers des engrais naturels comme les engrais organiques qui se composent de matières organiques animales ou végétales. Ces derniers ont pour avantage de nourrir la terre pour fournir à vos plantes tous les éléments bénéfiques à leur croissance et à leur bonne santé. Ces engrais sont parfaits pour les arbres et arbrisseaux fruitiers. Quel engrais naturel pour les framboisiers ? Est-ce que les framboisiers aiment le fumier de cheval ? Suivez le guide !

est ce que les framboisiers aiment le fumier de cheval

Est-ce que les framboisiers aiment le fumier de cheval ?

fumier de cheval pour framboisiers
Liens commerciaux

En optant pour un engrais naturel framboisiers, en plus de ne trouver aucun résidu chimique dans les framboises, vous pourrez déguster d’excellents fruits sucrés pendant l’été ! En plus, un engrais naturel apportera à votre terre des éléments fondamentaux pour la bonne croissance des plantes comme des phosphates, des oligoéléments et de l’azote. Pour les engrais naturels minéraux, privilégiez les mélanges d’excréments et de carcasses riches en potasse, de l’azote et du phosphate. Une fois en terre, n’hésitez pas à ajouter de l’humus voire du compost à vos framboisiers pour enrichir le sol retourné. Si ce dernier contient peu de potasse, n’hésitez pas à verser de la cendre de bois à raison d’une poignée par plant. Et le fumier de cheval dans tout ça ? Focus !

Du fumier de cheval, une bonne idée ?

les bienfaits du fumier de cheval

Le fumier de cheval se compose de déjections animales, de matières végétales et d’urines. Il constitue ainsi un excellent amendement pour le sol. En effet, il procure au sol des minéraux et des oligoéléments lorsqu’il se décompose. Le fumier de cheval favorise la formation d’une couche d’humus au sol. La structure du sol s’en trouve ainsi améliorée. Le sol est plus aéré et plus riche, ce qui favorise le développement des organismes vivants dans le sol qui améliorent à leur tour le sol. Voyons plus en détail le pourquoi du comment.

 Comment utiliser le fumier de cheval ?

comment utiliser le fumier de cheval
Liens commerciaux

Nous vous conseillons d’effectuer l’apport de matières organiques en automne pour éviter d’avoir à retourner la surface du sol dans le potager. Pour ce faire, épandez une épaisse couche de compost puis, recouvrez-le d’un lit de feuilles mortes maintenues solidement par un filet. Ainsi vous préviendrez tout éparpillement à cause du vent ou des oiseaux. Étape suivante, les vers et les micro-organismes contenus dans la terre prendront en charge la décomposition de ce matelas et l’incorporeront progressivement dans la couche superficielle. Et après ? Au printemps, semez ou plantez après un petit griffage. Au début du printemps, apportez une couche fine de compost ou de fumier bien décomposé en griffant juste la surface. Notez que le fumier de cheval peut contenir des matières dangereuses, notamment des vermifuges qui disparaissent au bout de 2 à 3 semaines. Un conseil : laissez le fumier se décomposer un peu avant de l’utiliser pour qu’il ne contamine pas les cultures. Voici les étapes à suivre pour faire les choses comme il faut :

  • étendez le fumier
  • tassez-le de façon compacte sur une épaisseur de 30 cm
  • arrosez
  • fabriquez un cadre de 30 cm de hauteur
  • posez-le sur le tas
  • remplissez de 10 à 15 cm de terreau bien décomposé ou horticole
  • couvrez le châssis de verre ou de plastique
  • patientez 1 semaine

À lire également : À quel moment tailler un figuier et comment ? Tout pour une récolte abondante !

Quand l’utiliser ?

Pour faire simple, le fumier de cheval mûr peut être incorporé à la terre lors du bêchage en automne ou avant le semis. Le fumier demi-mûr est lui utilisé pour améliorer la structure du sol. Il convient de le répandre en automne à la surface du sol lorsqu’il est nu. Il se décomposera progressivement sous l’action des vers et des micro-organismes se trouvant au sol pour se transformer en humus. De même, vous pouvez utiliser le fumier demi-mûr comme paillage pour certaines plantes comme :

  • les tomates
  • les courges
  • les rosiers

Enfin, sachez que lorsqu’il est impossible d’apporter du fumier frais ou composté au jardin, l’utilisation du fumier déshydraté, est une alternative possible comme amendement pour presque toutes les plantes. En effet, la matière première reste identique et est élaboré par :

  • compostage
  • broyage
  • déshydratation

De cette façon, un fertilisant en granulés permettra de doser précisément les besoins des plantes. Avantage non négligeable, vous pouvez utiliser un fumier déshydraté toute l’année pour :

  • fertiliser les sols
  • enrichir les terreaux
  • nourrir les tomates
  • nourrir les pommes de terre et les salades
  • nourrir les arbustes, rosiers et arbres fruitiers

À lire également : Quelles sont les plantes qui n’aiment pas le fumier de cheval ?

Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt