Comment utiliser les coques de cacao dans le jardin ? Font-elles un bon paillis fertilisant ?

Par Jasmine Guillot
Liens commerciaux

Pour rendre service à vos végétaux, que ce soit au potager, au verger ou encore au jardin d’ornement, le paillage et la fertilisation sont des gestes indispensables. Le choix d’un paillis fertilisant n’est donc pas anodin ! Le seul bémol, c’est que les matériaux utilisables sont tellement nombreux que l’on s’y perd facilement. Marc de café, coquilles de noix, écailles marines, cendres de bois, graines de riz, écorces de pin… Plus besoin d’hésiter, car les jardiniers ont un nouveau paillis fertilisant préféré ! Petit tour de la question « Comment utiliser les coques de cacao dans le jardin ? » ci-dessous ! 

Comment utiliser les coques de cacao dans le jardin ?

astuces tuto comment utiliser les coques de cacao au jardin paillage fertilisant naturel efficace

Les cabosses de cacao sont un excellent paillis écologique qui fertilise le sol de façon écologique. Il est parfait pour un bon nombre de plantes de jardin et de balcon. Esthétique et de qualité, il est largement utilisé par les professionnels d’aménagement paysager pour décorer les massifs comme les bacs et les jardinières. Au même titre que les coquilles d’huîtres broyées, les coques de cacao fertilisent le sol et protègent les racines des gelées hivernales. Elles limitent les mauvaises herbes et résistent très bien au vent fort. Mais encore faut-il savoir comment transformer les fèves de cacao en paillis ! Étant donné qu’elles sont protégées par une enveloppe protectrice, dite coque, elles doivent être mises à sécher, puis à fermenter et enfin torréfiées. C’est à la suite de cette manipulation qu’elles peuvent être concassées et utilisées comme un paillis pour le jardin dans lequel il offre plein de bénéfices.

Quand et comment pailler avec des cabosses de cacao ?

Avant d’étaler les coques de cacao dans votre jardin, il est d’abord nécessaire d’effectuer un binage ou un sarclage. Posez ensuite une couche d’environ 4 cm d’épaisseur et arrosez pour que les coques puissent former une sorte de protection contre l’eau, l’air et autres engrais. Au bout de 2-3 jours, vous apercevrez une fine couche blanche, ce qui veut dire que votre paillis est en train d’agir. Dans quelques mois, mélangez les coques de cacao à la terre pour fertiliser le sol et le préparer pour les futures plantations. Renouvelez l’opération chaque année. Cela dit, le paillage en cabosses de cacao est un paillage saisonnier qui peut être utilisé au printemps une fois la terre réchauffée, ou encore en automne pour protéger les plantes du gel hivernal.

À noter : Au moment de semer, il est normalement d’écarter le paillis pour laisser le sol se réchauffer.

Autres utilisations

En plus de pailler et fertiliser le sol, les coques de cacao peuvent également être recyclées pour alléger la terre de jardin, tout simplement en les mélangeant au sol. Une fois incorporées, elles enrichiront la terre et favoriseront la croissance des plants. Vous pouvez alors les réutiliser pour booster vos plantations de vivaces, annuelles (et bisannuelles), rosiers et autres arbustes ou arbres fruitiers. Facile et agréable à utiliser, ce paillis naturel présente de nombreux avantages par rapport à de nombreux paillages organiques. Il apporte beaucoup de nutriments aux végétaux et a le pouvoir de conserver l’humidité à leur pied. En plus, il est très esthétique. Grâce à leur belle couleur, les cabosses de cacao mettent instantanément vos verdures en valeur.

Quelles plantes peut-on pailler avec ?

quelles plantes pailler avec des coques de cacao potager jardin ornement
Liens commerciaux

Avec leur pH autour de 5,7, les coques de cacao font l’un des meilleurs paillis et fertilisants naturels ! Mais ce qui est encore mieux, c’est qu’elles conviennent à un bon nombre de plantes, notamment les légumes, les fruitiers, les vivaces et les annuelles, les arbustes, y compris les végétaux qui se plaisent en terre de bruyère. En revanche, les plantes de rocaille n’apprécient pas le paillis en cacao. Éviterez également de pailler les alliacées (ails, oignons, échalotes, poireaux) avec. Les végétaux qui demandent beaucoup d’eau pour se développer — les fraisiers, les tomates, les choux, les courgettes – nécessitent l’installation d’un système goutte-à-goutte avant la pose de paillis.

Parmi les autres espèces qui apprécient les coques de cacao, on trouve les haies, les fraisiers, les groseilliers, framboisiers, ainsi que certains arbustes comme les rosiers et les hortensias.

Paillage en coques de cacao : Les plus et les moins

réutiliser les feves cabosses de cacao dans le jardin bienfaits paillage fertilisant naturel en coques de cacao

Le paillis en coques de cacao possède de nombreux avantages non négligeables au jardin. En voici les plus connus :

  • Naturel et décoratif, il peut être employé aussi bien dans les massifs de fleurs qu’au potager, sur la terre ou dans les pots et jardinières du balcon, même pour vos plantes intérieures.
  • Il bénéficie d’une odeur gourmande, ce qui le rend très agréable à manipuler, contrairement à d’autres paillis et fertilisants organiques.
  • Les cabosses de cacao n’ont pas tendance à s’envoler avec le vent, notamment après un arrosage. Les coques collent très bien entre elles une fois mouillées.
  • Elles ont le potentiel de conserver l’humidité du sol après une pluie.
  • Elles ont une durée de vie assez longue, soit 10 mois, et finissent par se décomposer et nourrir la terre.
  • Ce paillis a un pH de 5,7 qui ne risque pas de trop acidifier le sol.
  • Au même titre que les coquilles de noix, les fèves de cacao concassées allègent la terre et la rendent plus aérée.
  • Le cacao contient de l’azote et du potassium, ainsi que du phosphore et du magnésium. Cependant, il serait judicieux de le combiner avec un paillage carboné type broyat afin de prévenir une faim d’azote.

Quant aux inconvénients du paillis en cacao, il est important de noter qu’il se veut très toxique pour les chats et les chiens ! Une ingestion importante peut provoquer pas seulement des troubles digestifs, mais aussi des problèmes cardiaques. Parmi les autres points faibles, on trouve :

  • la moisissure qui apparait lorsque le paillage ne sèche pas correctement. Dans ce cas, il est recommandé d’utiliser les coques de cacao que par temps chaud, soit en été.
  • les merles qui s’amusent à y fouiller. En fin d’été comme en hiver, ces oiseaux sont à la recherche de la nourriture et les insectes qui se nichent sous votre paillis en cacao font parfaitement l’affaire.
  • les limaces qui s’y réfugient. Et pourtant, il y a autant de ces petites bêtes lorsqu’il n’y a pas de paillage, sauf que l’on ne les voit pas, car elles sont dans le sol.

À lire aussi : Faut-il enlever le vieux paillis au printemps ? Si oui, à quel moment ?

Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt