Une nouvelle étude vient de dévoiler la durée de l’immunité Covid-19

Auteur: Claire Xavier

La durée de l’immunité Covid-19 est l’un des sujets les plus discutés depuis le déclenchement de la pandémie de coronavirus. On savait qu’une réinfection était possible, mais les chercheurs voulaient mieux comprendre la gravité d’une deuxième ou même d’une troisième infection. L’une de ces recherches scientifiques était publiée le 24 mai dans la revue Nature et elle a donné plus de clarté à propos de l’immunité induite par le SARS-CoV-2 et les découvertes se sont révélées assez encourageantes. À savoir que l’étude n’est pas à ce stade rédigée et que des changements au niveau du contenu et des mentions légales peuvent survenir.

L’immunité Covid-19 peut durer toute une année, même peut-être toute une vie

immunité Covid-19 durée une année ou toute la vie résultats de nouvelles études moelle osseuse pandémie de coronavirus


Selon les résultats de l’étude, l’immunité Covid peut durer au moins un an et qui plus est, elle continue de s’améliorer avec le temps. On sait déjà qu’elle augmente également après la vaccination. Qu’est-ce que ça veut dire au juste ?

Alors, les chercheurs expliquent que si vous avez passé une infection par le SARS-CoV-2, même s’il s’agit d’une forme bénigne, et que vous avez ensuite reçu les deux doses du vaccin Covid-19, vous n’aurez pas peut-être besoin d’une troisième dose, la soi-disant « injection booster ». Cependant, si vous n’avez pas été malade, mais vous êtes complètement vacciné, une troisième injection sera probablement nécessaire.

immunité Covid-19 quelle durée nouvelles études résultats prometteurs pandémie de coronavirus


La moelle osseuse joue un rôle clé

« L’automne dernier, il a été signalé que les anticorps  diminuaient rapidement après une infection par le SARS-CoV-2, ce que les médias ont interprété comme un une durée limitée de l’immunité Covid-19 », a déclaré l’auteur principal de l’étude le Dr. Ali Ellebedy, professeur de pathologie et d’immunologie à Washington University School of Medicine.

« C’est une mauvaise interprétation des données. Il est normal que les taux d’anticorps dans le sang chutent rapidement dans les premiers mois suivant l’infection, mais les cellules immunitaires ne disparaissent pas complètement », a poursuivi Ellebedy.

D’après l’expert, les personnes ayant souffert de formes légères du Covid-19 excrétaient le virus de leurs corps dans les 2 à 3 semaines suivant l’infection. « Il n’y a plus de virus dans le sang qui provoque une réponse immunitaire active », a-t-il souligné.

« La clé de l’immunité réside dans les plasmocytes de la moelle osseuse. Dans le cadre de notre étude, nous avons détecté des cellules productrices d’anticorps dans 15 des 19 échantillons de moelle osseuse collectés 11 mois après la manifestation des premiers symptômes. Bien que ces plasmocytes soient dormants, ils sont vivants et produisent des anticorps pour toute la vie ».

Les participants qui n’ont jamais eu le SARS-CoV-2 ne profitaient pas de telles cellules productrices d’anticorps dans leur moelle osseuse. Cependant, les chercheurs suggèrent que les individus asymptomatiques peuvent également avoir une immunité Covid de longue durée.

Référence :

Nature (mai 2021) : « SARS-CoV-2 infection induces long-lived bone marrow plasma cells in humans », Ali H. Ellebedy et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué