Fêtes de fin d’année et 5ᵉ vague Covid : quelles sont les recommandations du Conseil scientifique ?

Auteur: Claire Xavier

Réussir les fêtes de fin d’année face à la 5ᵉ vague Covid-19 promet de devenir un véritable casse-tête. Que faire alors ? Faut-il annuler les célébrations ? Le Conseil scientifique vient de donner ses recommandations pour passer les fêtes en toute sécurité. On décrypte l’avis de l’instance daté du 8 décembre et posté hier, le 13 décembre, par le ministère de la Santé.

Le Conseil scientifique a publié une série de mesures à appliquer chez soi afin de passer des fêtes de fin d’année en pleine santé

fêtes de fin d'année pandémie de covid-19 mesures à appliquer chez soi avis conseil scientifique


Tout comme l’année précédente, les fêtes de fin d’année en 2022 seront marquées par la pandémie de coronavirus. Et pour limiter les risques de contamination, le Conseil scientifique a une nouvelle fois élaboré une série de mesures à respecter dans la sphère privée. Rappelons que l’année dernière, l’instance a recommandé de s’isoler avant les fêtes. Que faire maintenant ?

Bien que l’auto-confinement avant Noël et Nouvel An est un excellent moyen de réduire les risques d’infection par Covid-19, il existe également d’autres mesures à appliquer de toute urgence chez soi. Pour ce qui est des réunions familiales de type repas de Noël, le Conseil scientifique préconise de « limiter le nombre de participants, de s’assurer que les personnes fragiles ont bien reçu leur dose de rappel, d’aérer régulièrement les locaux, et de pratiquer un autotest le jour même ou un test antigénique la veille ou le jour-même de l’évènement. », peut-on lire dans l’avis.

fêtes de fin d'année pandémie de covid-19 mesures à appliquer sphère privée avis conseil scientifique


En ce qui concerne les rassemblements collectifs, le Conseil scientifique recommande de renoncer à ces derniers en lieu clos où « le port du masque n’est pas possible ou approprié au format, en particulier tous les rassemblements avec consommation de boissons et de nourriture ».

Face à la double menace des souches Delta et Omicron, les autorités sanitaires s’attendent à une hausse des hospitalisations, en particulier en raison de la propagation extrêmement rapide du variant le plus récent, soit Omicron.

*Source : Avis du Conseil scientifique

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué