Manger moins de poissons gras diminue l’espérance de vie de 5 ans

Auteur: Claire Xavier

Les poissons gras, en particulier le saumon, appartiennent à la liste des aliments les plus bénéfiques pour notre santé. Cela s’explique notamment par leur haute teneur en acides gras oméga-3 dont les bienfaits pour la santé se déclinent à l’infini. De plus, des chercheurs canadiens de l’Université de Guelph ont récemment découvert que la consommation insuffisante de ces poissons peut raccourcir l’espérance vie de cinq ans, plus que le tabagisme.

Publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition, l’étude est basée sur des données statistiques provenant de la Framingham Heart Study (FHS), l’une des recherches les plus longues au monde.

Manger moins de poissons gras réduit l’espérance de vie

poissons gras consommation irrégulière faible taux oméga-3 réduire espérance de vie de cinq ans nouvelle étude


Comme nous le savons tous, les bonnes graisses favorisent la santé cardiaque et protègent contre le développement de caillots sanguins. Dans le cadre de leur étude, les chercheurs ont constaté que le tabagisme réduisait l’espérance de vie de quatre ans, tandis que les faibles niveaux d’oméga-3, présents dans les poissons gras comme le saumon et le maquereau, pouvaient entraîner une diminution de cinq ans.

Un niveau élevé d’oméga-3 équivaut à 8% tandis qu’un taux faible se traduit par moins de 4%.

poissons gras manger moins faible niveau oméga-3 diminuer espérance de vie de cinq ans étude


« Il est intéressant de noter qu’au Japon où l’indice moyen d’oméga-3 est supérieur à 8%, l’espérance de vie est d’environ cinq ans plus longue que celles aux États-Unis où le niveau moyen est d’environ 5%. », explique l’auteur principal de l’étude, le Dr. Michael McBurney. Cela pourrait probablement s’expliquer par la consommation importante de sushi dans le pays du soleil levant. « Ainsi, les choix alimentaires modifiant les niveaux d’oméga-3 peuvent en pratique prolonger la vie. », a poursuivi le docteur.

Les chercheurs canadiens soulignent que le tabagisme et l’indice oméga-3 semblent être les facteurs de risque les plus faciles à modifier. Fumer à l’âge de 65 ans augmente le risque d’une réduction de l’espérance de vie de plus de quatre ans.

Donc, pour prolonger sa vie et profiter d’une bonne santé, il est essentiel de bannir les mauvaises habitudes alimentaires, de bouger plus et de privilégier les aliments riches en oméga-3.

Source :

Daily Mail (juillet 2021) : « Not eating oily fish regularly can shorten life expectancy more than smoking, study reveals », Georgia Simcox for Mailonline

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué