Une étude française a dévoilé les 7 maladies chroniques à haut risque de développer une forme grave du coronavirus

Auteur: Claire Xavier

Depuis le déclenchement de la pandémie de coronavirus, beaucoup de choses ont changé : symptômes, traitements, mesures préventives et surtout la vie telle qu’elle est. Ces changements concernaient particulièrement les personnes à risque de développer une forme grave du virus, ce qui entraînait, dans la majorité des cas, un décès. On savait que cela affectait notamment les patients souffrant de maladies chroniques. Et enfin, on dispose d’une liste complète de ces pathologies ! Décryptage.

Voilà les 7 maladies chroniques à haut risque face au coronavirus, enfin identifiées par des experts !

maladies chroniques haut risque forme sévère coronavirus liste pathologies étude française


Il s’agit d’une étude de cohorte, l’une des plus vastes, ayant pour objectif d’analyser « des données de la population française, soit plus de 66 millions de personnes » pour déterminer les pathologies qui présentent un risque élevé de développer une forme sévère du Covid-19. Le mérite en revient à la société française EPI-PHARE dont les analyses ont été publiées hier, le 9 février sur leur site officiel. La recherche a porté sur la première vague de l’épidémie en France soit du 15 février au 15 juin 2020. Et voilà la liste des 7 maladies chroniques présentant le plus de risque face au coronavirus :

  • Trisomie 21 : provoquée par une anomalie des chromosomes, cette pathologie augmente 7 fois le risque d’être hospitalisé pour coronavirus et 23 fois le risque d’en mourir.
  • Retard mental : ÉPI-PHARE précise que cet état de santé présente « 4 fois plus de risque d’hospitalisation et 7 fois plus de risque de décès ».
  • Mucoviscidose : cette maladie génétique engendre un épaississement du mucus et augmente 4 fois le risque de souffrir d’une forme grave du coronavirus, contre 5 fois plus de risque de décès.

maladies chroniques risque élevé forme grave coronavirus liste pathologies analyse française


  • Insuffisance rénale chronique terminale sous dialyse : pour ces patients, le risque d’hospitalisation était évalué à 4 fois plus élevé et celui de décès – à 5 fois.
  • Cancer actif du poumon : 3 fois plus de risque pour une admission à l’hôpital et 4 fois plus de risque de décès.
  • Transplantation rénale : les personnes ayant subi une greffe présentent un risque assez élevé de décès lié au coronavirus. Dans le cadre d’une transplantation rénale, on observe 5 fois plus de risque d’hospitalisation et 7 fois plus de risque de mourir.
  • Greffe du poumon : en ce qui concerne la transplantation du poumon, les experts ont déterminé un risque 3 fois plus élevé d’hospitalisation et un risque 7 fois plus accru de décès.

Enfin, les experts montrent l’âge comme l’un des facteurs de risque les plus importants de développer une forme grave du virus.

Source : EPI-PHARE

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué