Étude : les autistes présentent un risque plus élevé de maladies chroniques

Auteur: Claire Xavier

Faisant son apparition dès le plus jeune âge, généralement entre 18 et 36 mois, l’autisme se manifeste par des anomalies du neurodéveloppement et persiste tout au long de la vie. L’Inserm estime qu’environ 700 000 personnes en sont concernées en France dont 100 000 ont moins de 20 ans. Mais les personnes autistes, sont-elles sujettes à développer des conditions graves pour la santé ? Selon une étude récente parue le 8 mai 2021 dans la revue Molecular Autism, les autistes présentent un risque plus élevé de souffrir de maladies chroniques comme celles d’origine cardiovasculaire.

Les personnes autistes sont plus sujettes à des maladies chroniques, affirme une étude britannique

maladies chroniques personnes autistes risque plus élevé troubles cardiaques mauvaise hygiène de vie étude


Réalisée par des chercheurs britanniques de l’Université de Cambridge, l’étude a démontré que l’espérance de vie des autistes est de 16 à 35 ans plus courte que celle des personnes sans autisme. D’après les scientifiques, la mauvaise hygiène de vie est à blâmer. Pour aboutir à ces constats, les experts ont travaillé avec 2386 personnes dont 1183 étaient atteintes d’autisme. Les participants étaient âgés entre 16 et 90 ans. Des informations personnelles telles que mode de vie, régime alimentaire, activité physique, sommeil, indice de masse corporelle, antécédents médicaux et familiaux ont été récoltées.

Après avoir analysé les données obtenues, les chercheurs ont constaté que les adultes autistes, en particulier les femmes, avaient de mauvaises alimentation et activité physique, ainsi que des habitudes de sommeil malsaines. De plus, ils sont également plus susceptibles de souffrir de sous-poids ou d’obésité. Une mauvaise hygiène de vie peut donc entraîner une hypertension, l’un des majeurs facteurs de risque des maladies cardiovasculaires. Les chercheurs ont remarqué aussi que le risque de crise cardiaque est considérablement plus accru chez les hommes autistes.

maladies chroniques autisme personnes autistes risque plus élevé mauvaise hygiène de vie nouvelle étude


D’après l’auteure principale de l’étude, Elizabeth Weir, les résultats de cette étude aideront les professionnels de santé à mieux comprendre et assister les adultes atteints d’autisme. Elle insiste aussi sur la nécessité d’une meilleure compréhension du régime alimentaire, de l’activité physique et du sommeil de ces personnes. Des tâches qui pourront être réalisées grâce à des programmes de santé mentale.

Pour éviter le risque de maladies chroniques, les chercheurs ont conclu que les professionnels de santé doivent travailler individuellement avec chaque personne autiste. Cela permettrait de développer des stratégies bien adaptées afin de mieux gérer les troubles liés à l’alimentation, au sport et au sommeil.

Références :

Inserm (2018) : « Autisme ».

Molecular Autism (2021) : « An investigation of the diet, exercise, sleep, BMI, and health outcomes of autistic adults », Elizabeth Weir et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué