Que sait-on à propos de la maladie PIMS, une pathologie enfantine post-Covid

Auteur: Claire Xavier

Une condition proche à la maladie de Kawasaki, la maladie de PIMS présente un syndrome clinique récemment identifié chez les enfants et les ados qui ont été contaminés par le SARS-CoV-2, le virus responsable de la pandémie de Covid-19. Cette pathologie émergente signifie syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique et a touché 501 enfants en France jusqu’au 25 avril. Comment se manifeste-t-il et quel est son rapport avec le coronavirus ? Ce que disent les experts…

Qu’est-ce que la maladie PIMS, le syndrome post-Covid touchant les enfants ?

maladie PIMS syndrome inflammatoire multisystémique chez les enfants pathologie post-covid infection par coronavirus


Avant de nous concentrer sur le rapport entre le Covid-19 et la maladie PIMS, décryptons d’abord comment se manifeste au juste cette pathologie rare. Comme mentionné plus haut, cette condition est appelée syndrome inflammatoire multisystémique chez l’enfant et les très jeunes adultes. Dans la majorité des cas, le syndrome PIMS survient notamment chez des enfants ayant été infectés par le nouveau coronavirus. Parmi les symptômes figurent une forte fièvre persistante, des douleurs abdominales, des troubles gastro-intestinaux, des éruptions cutanées, un dysfonctionnement d’un seul ou plusieurs organes, un gonflement de la langue, etc. Cette inflammation peut s’aggraver et affecter le cœur.

Dans son bulletin hebdomadaire concernant le coronavirus du 29 avril 2021, Santé publique France a annoncé de nouveaux cas de la maladie PIMS. Plus précisément, entre le 1 mars 2020 et le 25 avril 2021, 501 cas au total ont été signalés. Sur eux, 220, soit 44 %, concernaient des filles. De plus, 77 % de ces enfants présentaient des anticorps contre le Covid-19 ou une sérologie positive au nouveau coronavirus. Les symptômes annonciateurs ont apparu de 4 à 5 semaines suivant la contamination par le virus.

maladie PIMS syndrome inflammatoire multisystémique enfants post-Covid infection par coronavirus


Deux études américaines parues le 29 juin 2020 dans la revue The New England Journal of Medicine ont examiné plus profondément le lien entre les deux phénomènes. Pour en savoir plus, les scientifiques ont suivi 300 enfants et jeunes adultes âgés de moins de 21 ans testés positifs au nouveau coronavirus ou fortement suspectés de l’être. Les données étaient récoltées entre mars et mai 2020 aux États-Unis. Les chercheurs ont constaté que le syndrome PIMS serait potentiellement lié à une infection au SARS-CoV-2 et que les symptômes surviennent dans les 4 à 5 semaines après la contamination, soit 25 jours en moyenne.

Compte tenu de ces analyses inquiétantes, le National Health Service du Royaume-Uni (NHS) a lancé une alerte, suivi par les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies.

Selon les deux études susmentionnées, les enfants les plus à risque sont ceux de peau noire (40 % des cas rapportés) et ceux d’origine hispanique – 36 % des cas.

Références :

Santé publique France (2021) : « COVID-19 : point épidémiologique du 29 avril 2021 ».

The New England Journal of Medicine (2020) : « Multisystem Inflammatory Syndrome in Children in New York State », Elizabeth M. Dufort et coll.

The New England Journal of Medicine (2020) : « Childhood Multisystem Inflammatory Syndrome — A New Challenge in the Pandemic », Michael Levin.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué