Dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer via un test sanguin

Auteur: Claire Xavier

D’après l’Organisation mondiale de la Santé, environ 50 millions de personnes dans le monde sont actuellement atteintes de démence dont 70 % des cas sont dus à la maladie d’Alzheimer. Identifier ses facteurs de risque permet plus ou moins de prévenir ou retarder son développement. En absence de traitement efficace, plusieurs chercheurs tentent de créer un moyen de dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer. L’une des études les plus récentes propose l’utilisation de tests sanguins capables de mesurer les niveaux de deux molécules particulières.

Bientôt un dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer grâce à des tests sanguins

dépistage précoce de la maladie d'Alzheimer tests sanguins évaluer la concentration des molécules


Parue lundi 30 novembre dans la revue spécialisée Nature Aging, la recherche est réalisée en collaboration de scientifiques britanniques et suédois. Les experts proposent une évaluation du taux des molécules ptau 181 et NfL dans le sang. Cela s’effectue via un test sanguin, bien entendu et pourrait effectuer un dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer chez des personnes présentant un déficit cognitif léger.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont examiné 573 personnes atteintes d’un déficit cognitif léger. Les tests sanguins expérimentaux ont pu dépister le développement de la maladie sur une période de 4 ans avec 88 % de précision.

Une telle combinaison de biomarqueurs du plasma pourrait être d’une grande importance pour identifier les personnes dont le trouble cognitif léger évaluera en une démence causée par la maladie d’Alzheimer. Cependant, plus de tests supplémentaires seront nécessaires pour confirmer ces résultats.

dépistage précoce de la maladie d'Alzheimer grâce à un test sanguin nouvelle étude


La maladie d’Alzheimer se traduit par une perte de la mémoire récente ainsi que de l’orientation dans le temps et l’espace et affecte les individus de plus de 65 ans, affirme l’Inserm. D’après l’institut national, les femmes en sont plus exposées que les hommes. L’âge compte parmi les facteurs de risque principaux, mais l’environnement et l’hérédité jouent, eux aussi, un rôle dans le développement de cette maladie neurodégénérative.

Actuellement, il n’existe aucun traitement contre la maladie d’Alzheimer. Pourtant, les études scientifiques et les essais cliniques ne cessent pas d’augmenter et de faire du progrès.

Sources :

Nature Aging

Inserm

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué