Les crèmes solaires considérées mauvaises pour l’environnement aquatique

Auteur: Claire Xavier

Indispensable en été, la protection solaire optimale nous aide à protéger notre peau des rayons UV nocifs et à éviter ainsi certains troubles cutanés importants. Cela concerne généralement les crèmes solaires dont la composition est devenue un sujet très polémique ces derniers temps. Plusieurs scientifiques alertent depuis des années sur les effets nuisibles des produits SPF non seulement sur la santé humaine mais aussi sur l’environnement.

Les crèmes solaires ont un impact nocif sur l’environnement

crèmes de protection solaire mauvaises pour l'environnement substances toxiques


Comme mentionné plus haut, la composition des crèmes protectrices est objet de nombreuses études et discussions depuis des années. Les scientifiques identifient ces produits solaires comme néfastes pour les humains ainsi que pour l’environnement. De plus, très souvent ils ne respectent pas l’indice de protection indiquée sur l’étiquette. Certaines recherchent examinent même le lien des crèmes solaires avec le cancer de la peau. Mais quel est au juste leur impact sur la nature ?

Destinées à contrer les rayons solaires, les crèmes SPF sont composées de parabènes, de silicone, d’oxybenzone, de benzophènes ou d’aminobenzoates. Ce sont notamment les deux derniers composants responsables des effets délétères sur l’environnement aquatique. Une étude italienne menée en 2008 a démontré qu’ils contribuent à la propagation d’un virus chez les zooxanthelles. Celles-ci sont des algues qui existent en symbiose avec les coraux. En bref, les écrans solaires sont toxiques pour la vie marine car ils stimulent le développement d’une infection virale favorisant le blanchiment des coraux dans les zones peuplées. Cependant, il est inévitable de se poser la question comment ces substances nocives atteignent-elles les océans.

crèmes solaires effets nocifs sur l'environnement aquatique blanchiment des coraux


Alors, c’est bien simple. On applique du produit solaire sur le corps et plus tard, on va se baigner. C’est notamment pendant la baignade quand les substances toxiques se diluent dans la mer. Elles peuvent être également dispersées par le vent pour s’accumuler dans le sable et se déposer au fond des mers et des océans. Et la statistique est bien inquiétante : les experts estiment que chaque année, la quantité de crèmes solaires diluées dans les océans est entre 6000 et 14000 tonnes. Des données choquantes, non ?

*Étude italienne sur le blanchiment des coraux

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué