Les aliments ultra-transformés augmentent le risque de maladie inflammatoire chronique de l’intestin

Auteur: Claire Xavier

Ce n’est pas un secret que les aliments ultra-transformés comme les snacks sucrés et les bonbons sont particulièrement mauvais pour la santé et ne s’adaptent pas du tout à un régime alimentaire sain. Qui plus est, une étude récente a révélé que la consommation importante de ces aliments pourrait augmenter le risque de développer une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI). Les résultats ont paru le 15 juillet 2021 dans le British Medical Journal.

Le rapport entre la consommation d’aliments ultra-transformés et la survenue d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin

aliments ultra-transformés risque élevé de maladie inflammatoire chronique de l'intestin


Les auteurs de l’étude ont évalué les informations diététiques et les diagnostics de MICI chez plus de 116 000 personnes suivies pendant en moyenne 9 ans. Les chercheurs ont constaté que les individus qui mangeaient cinq portions ou plus par jour d’aliments ultra-transformés, présentaient 82% plus de risque de développer une maladie chronique de l’intestin. Ce risque était 67% plus élevé chez ceux qui consommaient une à quatre portions au quotidien.

Ces résultats étaient similaires peu importe le type du produit ultra-transformé : boisson gazeuse, aliment sucré raffiné, encas salé, viande transformé, etc. En revanche, la consommation de viande blanche, de viande rouge non transformée, de produits laitiers, de féculents, de fruits, de légumes et de légumineuses n’était pas associée à un risque de MICI. L’apport élevé en sodium ne semblait pas non plus augmenter le risque des participants.

En s’appuyant sur leurs résultats, les chercheurs se sont demandés si ce sont les choix alimentaires d’une personne ou plutôt la façon dont les aliments sont transformés, qui influencent réellement le risque de MICI. Par exemple, la viande fraîche et non transformée ne joue pas de rôle dans l’augmentation du risque, ce qui n’est pas le cas de la viande transformée. Idem pour les pommes de terre au four et les frites.

Comment booster sa santé intestinale ?

aliments ultra-transformés mauvais effets sur la santé intestinale risque élevé de maladie inflammatoire chronique de l'intestin


Favoriser sa santé intestinale via l’alimentation est priorité numéro 1 de chaque personne qui se respecte ! Pour ce faire, mieux vaut manger coloré et privilégier les probiotiques, ainsi que les aliments fermentés comme le kéfir, le kimchi, le yaourt, le tempeh et le kombucha.

Les aliments à forte teneur en antioxydants tels que l’ail, l’oignon, le poireau et l’origan peuvent également contribuer au bon équilibre des microbes intestinaux.

D’autres facteurs comme le stress, le sommeil perturbé, l’apport insuffisant en fibres et en antioxydants, les carences nutritionnelles et la consommation importante de sucre peuvent aussi augmenter le risque de MICI.

Sources :

VeryWellHealth (juillet 2021) : « Study: Eating Ultra-Processed Foods May Increase Your IBD Risk ».

British Medical Journal (juillet 2021) : « Association of ultra-processed food intake with risk of inflammatory bowel disease: prospective cohort study », Neeraj Narula et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué