Quand greffer un citronnier ? Tout ce que vous devez savoir sur le processus

Auteur: Pierre Aigle

On pense toujours que cultiver des citronniers sera trop difficile, ou cela ne marchera pas du tout. Mais il faut essayer pour savoir que ce n’est pas un miracle d’avoir des citrons dans notre jardin. Surtout, il est important de commencer à les cultiver correctement dès le début pour avoir les meilleures chances d’obtenir de beaux et délicieux citrons. Chaque jardiner sait que greffer un citronnier est un super début pour les agrumes. Le greffage permet de faire pousser un arbre beaucoup plus vite et d’avoir des meilleurs résultats. Mais vous direz : « Je n’ai jamais eu de citronnier, alors quand greffer un citronnier et comment ça marche exactement ? » Alors, lisez cet article pour apprendre tout ce que vous devez savoir sur la greffe d’un citronnier et vous allez voir que ce n’est pas si compliqué d’avoir des citrons bio directement dans votre jardin à la maison.

Comprendre ce que la greffe signifie

quand greffer un citronnier jardin agrume


En vous parlant d’une greffe, vous imaginez peut-être un processus complexe réservé qu’aux professionnels du jardinage. Mais rassurez-vous, ce n’est absolument pas le cas ! Le greffage est une méthode qui consistant à prélever un bourgeon d’une plante et à l’incruster essentiellement à l’extérieur d’un arbre avec un système racinaire déjà établi. Quand on veut greffer un citronnier, l’avantage est qu’il aura des racines solides et développées dès le départ, ce qui rendra l’arbre beaucoup plus solide et sain. Sachez que certains types d’arbres ne sont pas toujours compatibles avec le système racinaire sur lequel on veut greffer, mais le contraire est également valable, donc différents types de systèmes sont compatibles. Choisissez de greffer un citronnier, car de le faire pousser à partir de graines peut être un long processus qui ne garantit pas toujours du succès. De plus, si vous voulez des citrons, vous allez gagner du temps.

Quand greffer un citronnier et comment faire ?

quand greffer un citronnier jardin maison


Il fait beau, le printemps est là et nous voici dans le jardin. Mais peut-on greffer un citronnier maintenant ? Eh oui, le moment de la greffe est hyper important pour sa réussite, alors cette question est vraiment une des plus vitales dans le processus. La réponse est complexe. Pour récolter le bourgeon le temps peut varier entre avril et novembre, il suffit juste que ce soit sa la période de croissance. Mais début de l’été à mon avis sera la période idéale pour commencer le processus de greffage. Certains recommandent que ce soit fait en plein été, mais qui dit chaleur, dit danger de dessèchement du greffon, et en plus avec les chaleurs qu’on voit les dernières années le risque est encore plus présent. Mais surtout, évitez de greffer un citronnier pendant les mois de novembre, décembre, janvier et février, car l’arbre fruitier est en dormance. Cela peut réduire le taux de réussite de la greffe selon le climat de votre région. Le but est que le nouveau bourgeon fusionne parfaitement avec l’arbre hôte avant l’arrivée de la saison hivernale. Pour le processus de greffage, vous aurez besoin de ces quelques trucs :

  • Un espace propre de préférence ne plein air pour travailler
  • Trouvez un citronnier en bonne santé pour prélever la greffe
  • Ruban en herbe
  • Il vous faut également un jeune citronnier hôte avec des racines bien établies, déjà habitué à votre climat. Ce sera votre porte-greffe et il est aussi important que la greffe.
  • Un greffoir à greffer désinfecté
  • Scellant de blessure d’arbre
  • Achetez un petit kit de greffe pour débutant qui coute pas cher et contient également la plupart de cet équipement
  • Une bonne paire de gants de jardin

Comment greffer un citronnier ?

greffer un citronnier arbre jardin qund comment explications

Cherchez bien votre bois de bourgeon. Pensez à évaluer le greffon pour une tige en herbe qui est en train de durcir, car c’est ce que vous devez couper de l’arbre. Coupez ce bourgeon environ 25 cm de longueur et enlevez toutes les feuilles. À partir de ce moment, le temps est précieux ! Greffez le bourgeon le plus vite possible. Si ce n’est pas pour tout de suite, vous pouvez le conserver dans le frigo, mais pas longtemps et dans un sachet. Quand le moment arrive, coupez verticalement 3-4 cm dans l’écorce du porte-greffe sur une tige saine. Puis à la base, on fait une autre coupe horizontale pour former un T à l’envers. Coupez délicatement juste pour pouvoir soulever les deux volets d’écorce. Jusqu’à là rien de compliqué, alors maintenant, joignez le bourgeon au porte-greffe. Poussez le bien jusqu’à ce que le ruban d’écorce soit entièrement enfermé dans le T. Le but est d’assurer autant de contact entre l’écorce et la chair des deux plantes que possible. Faites comme si vous collez deux bouts de porcelaine, en effet, vous fusionnez deux bouts de vies. Enveloppez avec du ruban adhésif, laissant le bourgeon lui-même exposé. Faites plusieurs fois le tour au-dessus et au-dessous de la zone greffée, car cela va sécuriser le contact entre les chairs. Cela assurera la bonne fusion et bien humide entre les plantes et en même temps gardera l’équilibre de cette œuvre fragile. Le reste se  fera avec le temps et avec vos soins et patience. Maintenant, c’est à vous !

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué