Comment s’occuper des tomates en juillet ? 3 conseils faciles !

Par Paul Mano
Liens commerciaux

Vous aussi vous rêvez de récolter de magnifiques tomates ? Comme elles restent un long moment en place au potager, entre 4 et 6 mois, il convient de bien s’en occuper. Quand et comment les planter ? Lisez cet article pour en plus savoir comment s’occuper des tomates en juillet. C’est par ici…

Quand et comment les planter ? Comment s’occuper des tomates en juillet ?

comment s'occuper des tomates en juillet
peut on donner de la salade aux poules
Jardin

Peut-on donner la salade montée aux poules ? Oui mais pas seulement !

Quelle alimentation leur donner ? Lisez notre article pour en plus répondre à la question : peut-on donner la salade montée aux poules ?

Il convient de planter les tomates au bon moment. Sachez qu’une graine de tomate a besoin de 6 à 8 semaines pour atteindre une taille convenable pour être plantée. Notez pour les impatient(e)s que les semis effectués trop tôt auront tendance à végéter et resteront longtemps dans leurs godets. En conséquence, leur croissance ne sera pas assurée. Pour vous donner une petite idée, si vous semez vos graines mi-janvier, les plants devraient arriver maturité fin mars. Nous vous conseillons toutefois d’attendre fin mars pour semer vos tomates afin d’éviter les risques de gelée tardive. En France, pour ne pas rater ses semis, ce sont généralement les Saints de glace, les 11, 12 et 13 mai qui donnent le tempo en signant la fin des risques de gelées dans la plupart des régions.

Pour les planter, sachez qu’un sol correctement drainé, idéalement riche en matières organiques et légèrement acide, sera parfait pour votre culture de tomates. Un sol légèrement acide est le plus souvent apprécié. De plus, pour mettre tous les atouts de votre côté, ajoutez du compost ou du bon fumier odorant et correctement décomposé. Après cela, le choix des plants de tomates a toute son importance. Ces derniers se doivent d’être vigoureux et surtout sains. Si vous préférez semer des graines, il faudra prendre votre mal en patience et attendre six bonnes semaines avant de les planter. Rien d’insurmontable, mais il est important d’effectuer cette opération à l’intérieur. Pour ce faire, il vous faudra faire des petits trous, espacés d’environ 60 à 90 cm, en tenant compte du fait que certains plants ont besoin de plus de place que d’autres. Il vous faudra donc préparer un trou à la fois large et assez profond pour chacun des plants de tomates que vous allez planter. Et en plein été, on fait quoi pour en prendre bien soin ? On vous explique !

Optez pour un paillis

optez pour un paillis au pied des tomates
Liens commerciaux

En fait, pour garder la terre humide en permanence, nous vous recommandons d’étaler un paillis épais de 5 à 10 cm au pied des plants de tomates et tout autour. Au choix :

  • tontes de gazon séchées
  • foin
  • paille

L’avantage du paillage est que les feuilles du bas ne seront plus en contact direct avec le sol et ne risqueront pas d’attraper la pourriture.

Arrosez comme il faut

arroser les tomates en juillet
Liens commerciaux
arroser un petit potager en bac
Jardin

Jardin potager pour débutants : Le guide pour réussir la culture de vos légumes facilement

Le jardin potager pour débutants est très facile à réussir grâce à quelques étapes simples. Découvrez-les pour mieux soigner vos légumes.

L’arrosage est primordial et la tomate a besoin de stabilité. Ainsi, des apports d’eau pas assez réguliers peuvent provoquer la maladie du « cul-noir » : le dessus de la tomate devient noir comme du charbon. De plus, trop d’eau peut aussi faire éclater les tomates. Enfin, notez qu’il est important d’éviter de mouiller les feuilles pour ne pas favoriser les maladies.

Comment s’occuper des tomates en juillet ? Protégez-les !

purin d'ortie ou de consoude 2024

Pour un effet protecteur longue durée, bannissez les engrais et les pesticides mais faites le choix de préparations à base de plantes qui offriront une action à plusieurs niveaux. Ces derniers renforcent l’immunité des plantes, stimulent leur croissance, et les aident à mobiliser leurs défenses naturelles contre les agressions. Inutile de présenter plus en détail le célèbre purin d’ortie qui se prépare en laissant tremper des orties fraîches dans de l’eau. De même, vous pouvez utiliser l’extrait fermenté de consoude. Ces solutions naturelles efficaces sont recommandés en préventif, c’est-à-dire avant qu’une maladie n’apparaisse. Ainsi, pendant la durée de la culture, vous pourrez faire une ou deux pulvérisations par mois d’un mélange d’extrait fermenté de consoude ou d’ortie et dilués chacun à 5%. Et tout ira pour le mieux pour vos tomates…