Comment réduire son empreinte carbone au jardin d’ornement ou au potager en 10 bons gestes

Par Gerry
Liens commerciaux

Savez-vous qu’est-ce que c’est, l’empreinte carbone ? Quelles sont les activités au jardin qui génèrent des émissions nocives pour la Planète et les bons gestes pour les éviter ou les faire baisser ? Autrement dit : comment réduire son empreinte carbone au jardin ?

comment réduire empreinte carbone au jardin ornement potager bons gestes

Qu’est-ce que l’empreinte carbone ?

La définition du terme « empreinte carbone » est assez simple : c’est la quantité de dioxyde de carbone libérée dans l’atmosphère à la suite des actions humaines. On peut mesurer cet impact dans le cadre du fonctionnement d’une communauté particulière, d’une entreprise ou d’un individu. C’est bien ce dernier cas qui nous intéresse actuellement, comme on ne parlera pas de maraîchage professionnel, mais plutôt de jardinage amateur. Comment donc réduire son empreinte carbone individuelle, que ce soit au jardin d’ornement ou au potager ?

10 gestes pour réduire son empreinte carbone au jardin

comment réduire son empreinte carbone au jardin ornement potager bons gestes définition
Liens commerciaux

Chaque fois que vous allumez la tondeuse à essence ou que vous utilisez des engrais artificiels, vous laissez une marque dans l’atmosphère sous forme de gaz à effet de serre. En revanche, si vous plantez un arbre, si vous paillez les pieds de vos plantes ou si vous laissez la pelouse pousser long, vous pouvez non seulement défaire quelques dégâts, mais aussi augmenter activement le CO2 absorbé par votre jardin. Quels sont les autres pas à faire dans cette direction ?

Optez pour un brise-vue organique

arbres arbustes haies buis toxiques pour les poules jardin

Au lieu d’installer une clôture, pensez aux alternatives “vertes” qui vous permettront non seulement de délimiter joliment votre terrain, mais aussi de neutraliser vos émissions de gaz carbonique en les transformant en oxygène. L’autre atout des haies vertes ? Elles offrent de l’abri et souvent de la nourriture aux oiseaux et aux petits mammifères sauvages, ce qui est également écologique.

Article connexe : Quels arbustes pour haie choisir ? Ces critères de choix et top espèces par type transformeront votre jardin !

Tressez vos propres canisses

Dans le même ordre d’idées, stocker les branchettes après les élagages et les mettre à profit est une autre pratique qui permet de réduire son empreinte carbone au jardin ! Vous pouvez en tresser votre propre canisse à partir de branches, bâtons et brindilles au lieu de construire un mur solide ou bien d’installer un grillage, une clôture en PVC, et ainsi de suite.

Profitez de tous les débris après l’élagage

Une top astuce pour profiter pleinement de tous ces résidus naturels ? Déchiquetez et compostez les petites brindilles, utilisez les grandes branches pour la réalisation des poteaux de la clôture et transformez les branchettes moyennes du bouleau, du noisetier, du cornouiller, etc. en tuteurs pour les plantes grimpantes et les espèces à tiges fragiles qui nécessitent des supports pour pousser en hauteur.

Pour en savoir plus : Comment fabriquer un support pour plantes grimpantes en 3 variantes faciles et pratiques comme déco

Réduire son empreinte carbone au potager

légumes vivaces réduire son empreinte carbone au jardin ornement potager bons gestes
Liens commerciaux

Dans le but de réduire votre empreinte carbone au jardin potager, privilégiez les légumes vivaces qui vous permettront de planter une fois pour récolter plusieurs années consécutives. Il en va de même pour les arbres fruitiers et les arbustes à baies comestibles qui sont utiles à plusieurs titres et font partie du jardinage en permaculture. Bien-sûr, vous pouvez toujours « combler les lacunes » avec des annuelles pour avoir plus de variété, mais il vaut mieux ne les utiliser que comme compléments.

Découvrez aussi : Comment faire un jardin permacole ? Quels sont ses principes directeurs ?

Fabriquez votre propre compost

Composter les déchets ménagers organiques est une autre pratique durable qui offre de multiples avantages environnementaux dont la baisse de l’empreinte carbone du jardinier. Pour faire simple et minimiser davantage les émissions à effet de serre, privilégiez le compostage en tas qui ne demande même pas l’achat ou la fabrication d’un composteur spécial !

Plantez (au moins) un arbre

planter arbre réduire son empreinte carbone au jardin ornement potager bons gestes

Comme déjà mentionné au début, planter un arbre est parmi les meilleurs moyens de réduire son empreinte carbone au jardin. Non seulement un arbre absorbe environ 25 kg de CO2 par an en moyenne, mais aussi ce filtre vert fonctionnera sans faille pour les futures générations aussi ! De ce chef, les châtaigniers et les tilleuls sont parfaits, comme ils sont assez longévifs. À court d’espace ? Il y a plein d’arbres pour petit jardin fabuleux à envisager !

Essayez les pelouses alternatives

comment réduire son empreinte carbone au jardin ornement pelouse alternative

Au lieu d’une pelouse classique qui est belle, mais assez gourmande en soins, orientez-vous vers les alternatives au gazon sans arrosage et sans tonte ! Sauf d’être pratiquement sans entretien, les plantes tapissantes comme le trèfle blanc, la camomille et le thym rampant, entre autres, attirent les abeilles et le reste des pollinisateurs, et elles émanent souvent des arômes magnifiques, surtout quand en fleurs, mais pas que.

Installez un récupérateur d’eau de pluie

Comme le veut la logique, un geste ingénieux pour réduire son empreinte carbone au jardin est de lui ajouter un récupérateur d’eau de pluie. Alors, informez-vous : Qui peut installer un récupérateur d’eau de pluie et peut-on se servir de l’eau récupérée à la maison en cas de restrictions ?

Paillez pour baisser votre empreinte carbone

pailler pour réduire son empreinte carbone au jardin ornement potager bons gestes
Liens commerciaux

De même, pailler les pieds de vos plantes vous permettra de réduire l’évaporation en été et donc d’espacer les arrosages, économisant de l’eau et des émanations carboniques. Par-dessus le marché, le paillis prévient l’érosion du sol et entrave la propagation des mauvaises herbes au jardin. Comme bonus, vous pouvez sélectionner un paillage organique qui amendera votre terre en la protégeant. Gagnant-gagnant… gagnant !

Créez des allées de jardin écologiques

Finalement, faire des allées de jardin à partir de copeaux de bois, d’écorce déchiquetée ou de planches de récupération plutôt que de couler du béton ou d’installer des dalles est une autre stratégie réussie pour réduire son empreinte carbone au jardin d’ornement comme au potager.

Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt