Comment conserver un kalanchoé en hiver ? Voici les étapes à suivre !

Par Hélène Proux
Liens commerciaux

Nous tombons amoureux de nos plantes kalanchoés pour des raisons évidentes. Leurs belles couleurs et leur nature facile à vivre en font un plaisir à avoir autour de nous. Il n’est donc pas surprenant que nous voulions les garder plus longtemps. Tout ce qu’ils demandent pendant la saison froide, c’est d’être suffisamment arrosés, mais pas au point de faire pourrir leurs racines, et d’avoir une chaleur agréable à l’abri du froid. Après avoir parcouru cet article, vous connaîtrez tous les détails sur l’entretien hivernal des plantes. Alors, comment conserver un kalanchoé en hiver ? Décryptage complet !

comment conserver un kalanchoé en hiver

Liens commerciaux

Est-ce que les kalanchoés résistent au gel ?

Les kalanchoés étant des plantes tropicales, ils sont mal adaptés pour faire face aux températures glaciales. En cas de températures négatives, le liquide contenu dans leurs feuilles peut geler et former des cristaux de glace. Les végétaux deviennent alors fragiles et risquent de se briser. Pour éviter cela, vous devez d’abord déplacer vos kalanchoés à l’intérieur. Toutefois, si la température intérieure est trop basse pour eux, vous devez envisager de les recouvrir de toiles antigel ou de cloches.

Vous pouvez faire refleurir un kalanchoé endommagé par le gel, mais cela dépend du temps pendant lequel il a été gelé. Il n’est pas certain non plus qu’il refleurisse.

Quelle température supporte le kalanchoé ?

Effectivement, le kalanchoé fleurit dans des atmosphères ensoleillées avec des températures comprises entre 10°C et 21°C. Pendant les jours plus sombres quand les températures sont plus basses, la plante hiberne. S’il est entretenu correctement, le kalanchoé survit à l’hiver et il est prêt à refleurir entre la fin de l’hiver et la fin du printemps.

est-ce que les kalanchoe résistent au gel

Comment conserver un kalanchoé en hiver ?

Tout d’abord, si vous vivez dans un endroit où les températures sont susceptibles de tomber en dessous de 10°C, vous devriez envisager de déplacer votre kalanchoé à l’intérieur. Les températures glaciales peuvent tuer les racines et empêcher la plante de refleurir. Quant à votre kalanchoé d’intérieur, vous devez le forcer artificiellement à entrer en hibernation. Pour ce faire, vous devez créer des conditions hivernales douces à la maison. Comment conserver un kalanchoé en hiver ?

Première étape : Limitez l’exposition à la lumière du soleil

Avant tout, vous devez limiter l’exposition de la plante au soleil à un maximum de dix heures par jour. Pour ce faire, vous pouvez déplacer le kalanchoé d’une pièce ensoleillée à une pièce plus sombre. Vous pouvez également le placer dans un placard pendant les heures où il est censé être dans l’obscurité. Le plus simple est de préparer une boîte de taille appropriée que vous pouvez mettre dessus pour le couvrir.

Si vous ne recevez pas assez de lumière du soleil là où vous vivez, pensez à acheter une lampe de croissance.

Deuxième étape : Réduisez l’apport d’eau et d’engrais

Pendant la période d’hibernation, vous devez moins arroser et fertiliser votre kalanchoé. Cela signifie que vous irriguerez la plante une fois par mois et que vous lui mettrez de l’engrais tous les deux mois.

Avant d’arroser votre kalanchoé, vérifiez soigneusement que les deux premiers centimètres du sol sont complètement secs.

Troisième étape : Maintenez des températures idéales

Les kalanchoés ne supportent pas les températures extrêmement froides, même lorsqu’ils ne sont pas en fleurs. Veillez donc à ce que la température environnante ne descende pas en dessous de 10°C. Des degrés plus bas peuvent mettre en danger les racines.

Quatrièmé étape : Taillez le kalanchoé

L’élagage consiste à enlever certaines parties d’une plante qui peuvent nuire à sa croissance ou à sa floraison. Le kalanchoé doit rester en bonne santé et dans ce but, vous devez couper les tiges et les feuilles malsaines. Vous pouvez utiliser des cisailles. Il n’est pas bon d’utiliser des ciseaux ordinaires, car certaines tiges sont trop dures pour eux.

Suivez simplement les étapes ci-dessous :

  1. Retirez les tiges mourantes qui sont devenues brun foncé. Les ignorer peut nuire à l’ensemble de la plante.
  2. Puis, coupez les tiges des fleurs pour permettre aux feuilles d’avoir plus d’espace pour se développer.
  3. Après, coupez les feuilles mortes ou celles qui sont déchirées et décolorées.
  4. Vous devrez peut-être attendre que le kalanchoé termine sa phase de floraison, ce qui prend au moins un an. Lorsqu’il repousse, coupez les tiges florales et les feuilles qui ont dépassé un tiers de la plante. Ceci afin de permettre la refloraison et de garder le kalanchoé en bonne santé le plus longtemps possible.

kalanchoé entretien intérieur hiver

Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt