L’aspirine, réduit-elle le risque de décès par cancer ?

Auteur: Claire Xavier

Est-ce que la prise d’aspirine réduit le risque de décès par cancer ? On vous présente les découvertes d’une vaste étude dont les résultats étaient publiés le 2 juillet 2021 dans la revue eCancerMedicalScience.

Effets de l’aspirine sur la réduction du risque de décès par cancer

risque de décès par cancer prise aspirine nouvelle étude


Il s’agit plus concrètement d’une méta-analyse réalisée par des chercheurs de l’Université de Cardiff. Ils ont étudié 118 études observationnelles portant sur 250 000 personnes souffrant de 18 cancers différents. Les résultats suggèrent que la prise d’aspirine dans le cadre d’un traitement thérapeutique, pourrait diminuer de 20% le risque de décès par cancer de ces patients. Sur les 250 000 patients, environ 20-25% ont déclaré avoir pris de l’aspirine.

« Notre recherche suggère que l’aspirine contribue non seulement à la réduction de risque de décès par cancer, mais elle réduit également la propagation du cancer dans le corps, la soi-disant propagation métastatique. », a expliqué l’auteur principal de l’étude, le professeur Peter Elwood.

L’expert a également précisé que cet avantage de l’aspirine semble affecter plusieurs types de cancer en précisant que ce médicament ne doit pas être considéré en tant qu’une alternative possible d’un traitement quelconque. « Nous voulions examiner les preuves scientifiques disponibles sur l’utilisation de l’aspirine comme traitement supplémentaire pour un large éventail de cancers », a-t-il ajouté.

risque de décès par cancer aspirine nouvelle étude


Parmi les 18 cancers étudiés par les chercheurs figuraient les suivants :

  • Côlon
  • Sein
  • Prostate
  • Nasopharynx
  • Œsophage
  • Foie
  • Vésicule biliaire
  • Pancréas
  • Vessie
  • Ovaires
  • Endomètre
  • Tête et cou
  • Poumon
  • Leucémie
  • Gliome
  • Mélanome
  • Gastro-intestinal
  • Estomac

Les chercheurs ont constaté que la prise d’aspirine après un diagnostic de cancer (peu importe la période) était associée à un risque diminué de décès par cancer par rapport aux patients n’ayant par pris de l’aspirine.

Compte tenu que l’aspirine fluidifie le sang, son utilisation quotidienne peut augmenter le risque d’hémorragie interne. L’équipe scientifique a donc vérifié si un tel effet secondaire s’est produit. Leur analyse a montré qu’un petit nombre de patients avaient subi une hémorragie, mais rien ne prouve qu’il y ait eu une surmortalité attribuable à une hémorragie chez les patients prenant de l’aspirine. Plus de recherches seront d’ailleurs nécessaires.

Références :

Daily Mail (juillet 2021) : « Aspirin could cut the risk of death from breast, colon and prostate cancers by 20%, major new study finds ».

eCancer (juillet 2021) : « Aspirin and cancer survival: a systematic review and meta-analyses of 118 observational studies of aspirin and 18 cancers », Peter C. Elwood et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué