Un médicament personnalisé pour chats atteints de cardiomyopathie hypertonique

Auteur: Claire Xavier

Des vétérinaires de l’Université de Californie – Davis ont découvert que l’ADN d’un chat modifie la réponse à un médicament vital utilisé pour traiter la cardiomyopathie hypertonique (CMH), une maladie cardiaque qui touche un chat sur sept. Ces découvertes ouvrent la piste vers un médicament pour chats personnalisé. Les résultats de l’étude étaient publiés dans la revue Scientific Reports.

Un médicament pour chats personnalisé pour le traitement de la cardiomyopathie hypertonique

médicament pour chats personnalisé prévenir caillots sanguins cardiomyopathie hypertonique étude


La cardiomyopathie hypertonique se traduit par un épaississement du muscle cardiaque du chat. Lorsque la maladie s’aggrave, des caillots sanguins se forment dans le cœur. Au cours du temps, ceux-ci peuvent se déplacer et provoquer une douleur et détresse extrêmes, voire une mort subite. Pour prévenir l’apparition de caillots sanguins chez les chats atteints de CMH, les vétérinaires prescrivent le clopidogrel (Plavix®) : l’un des médicaments les plus couramment utilisés.

Cependant, certains chats continuaient à former des caillots sanguins malgré leur traitement par clopidogrel, a expliqué l’auteur principal de l’étude Joshua Stern, généticien et professeur de cardiologie vétérinaire. Donc, Stern et son équipe scientifique se sont mis à identifier des mutations importantes dans le mécanisme d’action du médicament. Leurs données ont montré que près de 20% des chats présentaient une résistance au traitement par clopidrogel. Celui-ci est largement utilisé par les praticiens du monde entier.

médicament pour chats thérapie personnalisée prévenir caillots sanguins cardiomyopathie hypertonique étude


Pour les besoins de leur étude, les chercheurs ont entamé un essai clinique pour tester la capacité des chats atteints de CMH de former des caillots sanguins. Les propriétaires des animaux leur ont administré du clopidrogel pendant 14 jours. Ensuite, les chats étaient testés une nouvelle fois. Cette expérience a permis aux chercheurs de déterminer si les mutations génétiques susmentionnées étaient en effet responsables de la réduction de l’efficacité du médicament.

« Le résultat final consiste à réaliser un simple test génétique afin de mieux décider quel traitement médicamenteux serait le plus approprié pour prévenir les caillots sanguins chez les chats atteints de CMH », a expliqué Stern.

Ce type de test génétique n’est pas encore disponible, mais les chercheurs espèrent que dans l’avenir, les vétérinaires pourront rapidement tester les chats souffrant de CMH dans le but de prescrire le traitement adéquat. Cela ouvre la piste d’un médicament pour chats personnalisé !

Références :

Science Daily (juillet 2021) : « Personalized medicine for cats with heart disease ».

Scientific Reports (juin 2021) : « A genetic polymorphism in P2RY1 impacts response to clopidogrel in cats with hypertrophic cardiomyopathy », Joshua A. Stern et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué