Un médicament contre la douleur chronique, sera-t-il bientôt disponible ?

Auteur: Claire Xavier

Des chercheurs ont réussi à fabriquer une nouvelle molécule dérivant de l’analgésique naturel Conolidine et espèrent faire progresser ainsi le traitement de la douleur chronique grâce au développement de nouvelles approches thérapeutiques. Focus !

Des chercheurs ont peut-être découvert une nouvelle façon de gérer la douleur chronique

douleur chronique développement nouveaux traitements moins effets secondaires étude scientifique


La douleur chronique n’est plus considérée comme un symptôme, mais comme une maladie indépendante. On ignore à ce stade les causes qui la déclenchent. Qui plus est, la difficulté ou l’impossibilité de la contrôler affectent gravement la vie personnelle et professionnelle. À ne pas mentionner que cette condition est particulièrement susceptible d’entraîner de diverses maladies mentales comme la dépression, l’anxiété et des troubles liés au stress.

Actuellement, les opioïdes demeurent le moyen le plus utilisé pour soulager plusieurs types de douleurs chroniques. Et bien que ces médicaments soient souvent la meilleure option disponible, ils déclenchent des effets secondaires importants. Utilisés sur le long terme, ils ont tendance à rendre les personnes concernées plus sensibles à la douleur, ce qui augmente le risque d’une dépendance à ce médicament.

douleur chronique comment soulager développement nouveau médicament étude


Des chercheurs luxembourgeois ont produit une nouvelle molécule à partir de l’analgésique naturel Conolidine qui pourrait ouvrir la piste au développement de nouveaux médicaments. Le Conolidine  est un ingrédient actif à base de plantes, plus concrètement de thé au jasmin – une plante médicinale traditionnellement utilisé en Chine pour apaiser la douleur. En fabriquant un analogue synthétique à partir du Conolidine, les chercheurs espèrent l’utiliser en tant qu’une thérapie pour soulager la douleur chronique.

L’équipe scientifique précise que le Conolidine ainsi que l’ingrédient synthétique peuvent être utilisés également chez des personnes atteintes de dépression. Les analyses ont confirmé moins d’effets secondaires par rapport aux opioïdes, ainsi qu’une meilleure tolérance que la morphine.

Rappelons qu’une étude datant de ce mars a également révélé des résultats prometteurs dans le traitement de cette maladie. Il s’agit concrètement de la capacité de la thérapie génique de soulager la douleur chronique.

Référence :

Luxembourg Insitute of Health (juin 2021) : « New Study Further Advances the Treatment of Chronic Pain ».

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué