Le taux d’acides gras saturés dans le cerveau augmente lors de la formation de souvenirs

Auteur: Claire Xavier

Les niveaux d’acides gras saturés augmentent de façon inattendue dans le cerveau pendant la formation de la mémoire, déclare une nouvelle étude publiée le 8 juin 2021 dans la revue Nature Communications et dirigée par des chercheurs australiens de l’Université de Queensland. Ces découvertes ouvrent de nouvelles pistes de la compréhension de la façon dont les souvenirs se forment. Explication !

Les acides gras saturés participent à la formation de souvenirs ?

acides gras saturés niveau augmente de manière inattendu pendand la formation de souvenirs nouvelle étude


En règle générale, ce sont les acides gras polyinsaturés (oméga-3 et oméga-6) qui sont considérés comme importants pour la santé et la mémoire, mais la nouvelle étude venait de mettre en évidence le rôle inattendu des acides gras saturés.

« Nous avons testé les acides gras les plus courants afin de déterminer comment leurs taux changeaient lorsque de nouveaux souvenirs se formaient dans le cerveau », a expliqué le Dr. Tristan Wallis, l’un des auteurs de l’étude. L’expert a également souligné que « De manière inattendue, les modifications des taux d’acides gras saturés dans les cellules cérébrales étaient les plus prononcées, en particulier celles de l’acide myristique qui se contient dans l’huile de coco et le beurre ».

Les chercheurs ont également découvert que les niveaux d’acides gras dans le cerveau des rats, en particulier les acides gras saturés, augmentaient lors de la formation de souvenirs. Ces taux n’ont pas changé même après l’utilisation d’un médicament pour bloquer l’apprentissage et la formation de souvenirs chez les rongeurs.

acides gras saturés niveau augmenté pendant la formation de souvenirs nouvelle étude résultats inattendus


La concentration la plus importante d’acides gras saturés a été remarqué dans l’amygdale – la zone cérébrale impliquée dans la formation de nouveaux souvenirs spécifiquement liés à la peur et aux émotions fortes.

Le Professeur Pankaj Sah qui participait, lui aussi, à l’étude a insisté sur l’importance de ces nouvelles découvertes en matière de la meilleure compréhension de la formation de la mémoire. « Cette recherche a un énorme impact sur notre compréhension de la plasticité synaptique – le changement qui survient aux jonctions entre les neurones et qui leur permet de communiquer, d’apprendre et de former des souvenirs », a ajouté le professeur.

Références :

Nature Communications (juin 2021) : « Saturated free fatty acids and association with memory formation », Tristan P. Wallis et coll.

Science Daily (juin 2021) : « Saturated fatty acid levels increase when making memories ».

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué