La pollution de l’air identifiée comme un facteur de risque de dégénérescence maculaire

Auteur: Claire Xavier

La pollution de l’air affecte la santé de l’Homme de manière extrêmement néfaste, c’est un fait. En plus de présenter un facteur de risque de plusieurs maladies cardiaques et pulmonaires, ce phénomène était récemment associé à la perte irréversible de la vision. C’est ce que suggère une étude récente ayant suivi des volontaires pendant plusieurs années. Explications.

Selon une étude, la pollution de l’air présente un facteur de risque de perte de la vision

pollution de l'air facteur de risque de dégénérescence maculaire étude scientifique particules fines


Présentée dans le British Journal of Ophtalmology, l’étude dont il est question a identifié la pollution de l’air comme un facteur de risque de perte irréversible de la vision. Concrètement, les chercheurs ont établi un lien entre ce phénomène presque omniprésent et la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Celle-ci est la cause principale de cécité chez les personnes de plus de 50 ans dans les pays riches. On suggère qu’environ 300 millions d’individus en seraient touchées d’ici 2040. Parmi les facteurs de risque les plus courants de cette maladie des yeux figurent le tabagisme, la prédisposition génétique et bien entendu l’âge.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont analysé les données de plus de 115 000 volontaires qui ne souffraient d’aucun problème oculaire au moment du début de l’étude en 2006. Pour calculer les niveaux annuels moyens de pollution de l’air dans les régions où habitaient les participants, les scientifiques ont utilisé des données officielles sur le trafic ainsi que sur les niveaux d’oxyde nitrique et de particules fines. Quelques années plus tard, la vision des volontaires a été examinée.

pollution de l'air liée à une dégénérescence maculaire perte de vision étude scientifique


À la fin de l’étude, une dégénérescence maculaire était diagnostiquée chez 1286 participants au total. Après avoir pris en compte d’autres facteurs comme maladies déjà existantes et mode de vie, les chercheurs ont constaté que l’exposition aux particules fines s’associe à un risque accru de 8 % de souffrir de ce trouble visuel. Les spécialistes ajoutent encore que leurs découvertes contribuent aux preuves croissantes des effets nocifs de la pollution atmosphérique.

En outre, l’Organisation mondiale de la Santé estime que la pollution de l’air cause la mort d’au moins 7 millions de personnes chaque année.

Étude publiée dans le British Journal of Ophtalmology

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué