Manger des pâtes 3 fois par semaine réduit le risque de certaines pathologies

Auteur: Claire Xavier

Malgré leur popularité extrême dans le monde entier, les pâtes sont parfois considérées comme un aliment à plutôt éviter. Cependant, une étude récente a dévoilé que manger des pâtes avec modération n’est pas forcément associé à des maladies chroniques. Au contraire, la consommation de pasta pourrait présenter certains avantages pour la santé. Publiée le 30 avril 2021 dans le BMJ Nutrition, Prevention & Health, la recherche avait pour objectif de déterminer le rapport potentiel entre la consommation de pâtes et le risque à long terme de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires athérosclérotiques (MCAS) et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Manger des pâtes 3 fois par semaine pourrait être bon pour votre santé

manger des pâtes trois fois par semaine risque réduit maladies chroniques bonne santé étude sur femmes ménopausées


L’étude de cohorte a porté sur 84 555 femmes en ménopause âgées de 50 à 79 ans qui participaient à la Women’s Health Initiative. Toutes les participantes étaient en bonne santé et ne souffraient pas de diabète, de MCAS ni de cancer au début de l’étude. Les auteurs de la recherche ont utilisé un questionnaire de fréquence alimentaire pour évaluer les apports alimentaires des femmes. Celles-ci étaient suivies de près tout au long de l’étude pour confirmer un développement éventuel de diabète et/ou d’une maladie coronarienne.

Sur les 84 555 participantes, celles qui mangeaient le plus de pâtes présentaient un risque réduit de MCAS et d’AVC par rapport aux femmes qui en consommaient moins. Clarifions que la consommation de pâtes la plus élevée équivalait à près de trois portions par semaine, tandis que l’apport le plus faible était moins d’une demi-portion hebdomadairement.

manger des pâtes 3 fois par semaine diminuer risque pathologies maladies chroniques étude femmes ménopausées


Les chercheurs n’ont constaté aucune augmentation significative du risque de diabète chez les femmes ayant tendance à manger des pâtes plus fréquemment. Ils ont toutefois remarqué une diminution du risque de diabète lorsque les femmes remplaçaient un autre repas riche en amidon (pommes de terre frites ou pain blanc) par des pâtes.

En outre, troquer les pommes de terre frites contre des pâtes a réduit le risque d’AVC, de MCAS et de diabète. Quand les participantes substituaient le pain blanc au profit des pâtes, les chercheurs ont remarqué une réduction du risque de MCAS et d’AVC, mais aucun changement au niveau du diabète.

Les chercheurs précisent d’ailleurs que leur étude comporte certaines limites principales. L’une d’elles consiste en le suivi de femmes en ménopause uniquement, ce qui restreint l’applicabilité des résultats. L’autre concerne notamment l’utilisation de questionnaires de fréquence alimentaire qui s’avèrent souvent un moyen non fiable de collecter des données.

Références :

BMJ Nutrition, Prevention & Health (avril 2021) : « Pasta meal intake in relation to risks of type 2 diabetes and atherosclerotic cardiovascular disease in postmenopausal women : findings from the Women’s Health Initiative », Mengna Huang et coll.

VeryWellHealth (mai 2021) : « Study: Eating Pasta 3 Times a Week Might Be Good For You », Lauren Manaker.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué