Un composé présent dans les fruits pourrait prévenir et traiter la maladie de Parkinson

Auteur: Claire Xavier

Manger des fruits (comme des légumes) présente de nombreuses vertus pour la santé, c’est un fait ! En outre, la liste des bienfaits ne cesse pas de s’allonger. Par exemple, des chercheurs de la faculté de médecine au sein de l’Université Johns Hopkins ont récemment ajouté encore un avantage à cette liste. Publiée le 28 juillet 2021 dans la revue Science Translational Medicine, leur étude suggère que la consommation de fruits pourrait permettre de prévenir et, voire traiter la maladie de Parkinson. Le mérite en revient au farnésol, un composé naturellement présent dans ces aliments, mais aussi dans le muguet et l’oranger.

Prévenir et traiter la maladie de Parkinson grâce aux fruits ?

maladie de Parkinson prévenir traiter farnésol composé fruits neurones dopaminergiques nouvelle étude


La principale cause du développement de la maladie de Parkinson réside dans la perte des neurones dopaminergiques. Selon les auteurs de l’étude, le farnésol pourrait empêcher ce phénomène en désactivant la protéine-clé participant à l’évolution de la maladie : le soi-disant PARIS. La mort des neurones susmentionnés impacte le mouvement et la cognition en provoquant des manifestations propres à la maladie, à savoir tremblements, rigidité musculaire, confusion et démence.

Dans le cadre de leur étude, les chercheurs ont analysé les tissus cérébraux de deux groupes de souris. Le premier a reçu un régime supplémenté en farnésol tandis que le deuxième a suivi une alimentation classique. Ensuite, les scientifiques ont activé la protéine alpha-synucléine dans le cerveau de tous les rongeurs. Cette protéine est associée notamment aux effets de la maladie de Parkinson.

maladie de Parkinson prévention traitement farnésol composé fruits neurones dopaminergiques nouvelle étude


Les résultats ont démontré que les souris ayant mangé du farnésol ont profité de deux fois plus de neurones dopaminergiques sains que les autres rongeurs. Cependant, des essais cliniques seront nécessaires pour déterminer des recommandations pour le dosage ainsi que pour confirmer l’efficacité du composé.

Où trouver le farnésol plus concrètement ?

Comme vous l’avez déjà compris, le farnésol est un composé naturellement présent dans les fruits, en particulier dans les baies : mûres, myrtilles, cassis, etc. D’ailleurs, on le retrouve aussi dans l’huile essentielle d’oranger, de fleurs de tilleul et d’acacia.

Attention : le farnésol est en effet un allergène à forte incidence et il est donc à éviter par les personnes allergiques.

Référence :

Science Translational Medicine (juillet 2021) : « PARIS farnesylation prevents neurodegeneration in models of Parkinson’s disease », Areum Jo et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué