L’infection au coronavirus peut altérer la fertilité masculine

Auteur: Claire Xavier

Les conséquences de l’infection au coronavirus ne cessent pas d’étonner les médecins et les scientifiques. On sait déjà que le virus provoque des séquelles au niveau des poumons, du cœur et du cerveau. À cela s’ajoutent aussi les troubles psychiques très courants chez les personnes ayant guéri de cette maladie infectieuse. Des chercheurs allemands ont récemment ajouté à cette liste-là encore un effet secondaire du virus. D’après eux, le Covid-19 est susceptible de réduire la fertilité masculine.

L’infection au coronavirus peut affecter la fertilité masculine

fertilité masculine infection au Covid-19 coronavirus qualité altérée du sperme


Des scientifiques de l’Université Justus-Liebig en Allemagne ont publié leur étude dans la revue Reproduction qui met en évidence un rapport entre le coronavirus et la fertilité de l’homme. Les résultats démontrent que le Covid-19 peut influencer la qualité du sperme et réduire ainsi la fertilité masculine. Concrètement, l’infection provoque une augmentation de l’inflammation ainsi que du stress oxydatif dans les spermatozoïdes, ce qui fait baisser la qualité du sperme.

Dans ce contexte, les scientifiques recommandent une évaluation de l’état du système reproducteur masculin après une infection au Covid-19. Ainsi, d’autres problèmes de ce genre peuvent être détectés et évités. En effet, la vulnérabilité de la fonction de reproduction masculine face au virus, a été déjà soupçonnée par de nombreuses équipes scientifiques, mais l’effet exact du Covid-19 dans ce cas précis n’était pas clair. Les spécialistes allemands se sont donc mis à examiner son impact sur la fertilité masculine en analysant quatre marqueurs clés : de l’inflammation, du stress oxydatif, de la disparition des spermatozoïdes et de la qualité du sperme.

fertilité masculine infection au coronavirus effets sur la qualité du sperme étude scientifique


L’étude a porté sur 84 hommes atteints de Covid-19 ainsi que sur 105 sujets sains de même âge. Réalisée à des intervalles de 10 jours pendant 60 jours au total, la recherche a révélé que chez les hommes avec une infection au coronavirus, les marqueurs de l’inflammation et du stress oxydatif étaient deux fois plus élevés que ceux des témoins. En outre, une réduction de la mobilité et de la concentration en spermatozoïdes a été également constatée. Ces troubles correspondent à un état appelé oligoasthénotératospermie fréquemment responsable d’hypofertilité chez les hommes.

Les auteurs de l’étude confirment que cet impact est lié à une qualité inférieure du sperme, ce qui suggère une réduction de la fertilité. Ils appellent aussi à l’évaluation du système reproducteur de l’homme par des professionnels de santé après la maladie, dans le but d’éviter des troubles de reproduction plus graves.

Étude publiée dans la revue Reproduction

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué