Une étude montre comment se développe le cancer du poumon chez les non-fumeurs

Auteur: Claire Xavier

Baptisé le cancer le plus mortel chez l’homme, le cancer du poumon survient principalement chez des personnes ayant fumé pendant des années. Mais il peut se développer aussi chez les non-fumeurs qui représentent entre 10% et 25% des cas enregistrés. Pour en savoir plus sur ces patients-là, des chercheurs américains de l’Institut National de Cancer (NCI) ont organisé une étude qui a pu identifier pour la première fois trois sous-types moléculaires du cancer pulmonaire. Les travaux ont paru le 6 septembre 2021 dans la revue Nature Genetics.

Une étude explique le développement du cancer du poumon chez les non-fumeurs

cancer du poumon chez non-fumeurs développement génétique nouvelles découvertes étude


La survenue du cancer du poumon chez des personnes n’ayant jamais fumé reste relativement peu connue. On sait d’ailleurs qu’il se développe plus couramment chez les femmes à un âge plus précoce et que des facteurs de risque environnementaux y sont impliqués. On parle notamment de l’exposition à la fumée secondaire du tabac, au radon, à l’amiante et à la pollution atmosphérique. L’antécédent de maladies pulmonaires joue également un rôle dans la survenue de ce cancer chez les non-fumeurs.

Dans le cadre de leur étude, les scientifiques ont caractérisé les changements génomiques du tissu tumoral via un séquençage du génome. Pour ce faire, ils ont étudié les tissus normaux de 232 patients qui n’ont jamais fumé, mais qui ont été diagnostiqués du type le plus agressif de cancer du poumon : celui à petites cellules.

cancer du poumon chez non-fumeurs nouvelles découvertes trois sous-types identifiés


Les analyses génomiques ont dévoilé que la plupart des génomes tumoraux des non-fumeurs présentent des signatures mutationnelles liées à des dommages engendrés par des processus endogènes. Ceux-ci présentent des processus qui se produisent naturellement dans le corps. En outre, les chercheurs ont également identifié trois nouveaux sous-types de cancer pulmonaires chez les non-fumeurs, auxquels ils ont donné des noms musicaux :

  • Piano : le sous-type prédominant présentant le moins de mutation qui se développe extrêmement lentement et qui est très difficile à traiter.
  • Mezzo-forte : des modifications chromosomiques spécifiques et une croissance plus rapide.
  • Forte : un doublement du génome entier souvent présent chez les fumeurs atteints de cancer du poumon ; un développement rapide.

Sources :

Nature Genetics (septembre 2021) : « Genomic and evolutionary classification of lung cancer in never smokers », Maria Teresa Landi et coll.

NIH/National Cancer Institute. « Study illuminates origins of lung cancer in never smokers. » ScienceDaily. ScienceDaily, 6 September 2021.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué