Entretien jardin – la nourriture automnale pour les plantes

Auteur: Céline Martineau

entretien-jardin-raisin-rouge-automne entretien jardin


Le noisetier cultivé est intéressant non seulement pour ses fruits copieux et délicieux, mais aussi pour ses qualités décoratives qui font qu’il soit un arbuste souhaitable dans le jardin de la cour. Si vous le cultivez déjà et vous souhaitez le reproduire pour planter de nouveaux arbustes ou en prêter à des amis, ne sous-estimez pas l’entretien jardin, le moment est parfait.

Entretien jardin – conseils utiles pour votre jardin

entretien-jardin-noisettes-feuilles entretien jardin


Sans aucun doute, à la racine de votre noisetier adulte, beaucoup de pousses annuelles sont apparues. Elles présentent le plus grand intérêt de point de vue reproduction. En cette période de l’année, il suffit de couvrir de terre tout l’arbuste à une hauteur de 30-40 cm. Avec la pelle, entasser de la terre au milieu de l’arbuste aussi. En hiver, le tas ainsi formé va s’affaisser. Au printemps, vous allez toujours le maintenir, de manière qu’il reste élevé d’une 30 cm environ. Après la chute des feuilles, ôtez délicatement la terre et vous verrez que les boutures sont enracinées. C’est alors que vous pouvez les séparer de la plante mère et les planter où vous voulez. D’ ailleurs, de cette manière, vous pouvez reproduire d’autres arbustes fruitiers.

Entretien jardin réussi – conseils et idées pratiques

entretien-jardin-grappes-raisin-blanc-noir

Nourriture automnale pour la vigne dans la cour
Il est vrai qu’il y a des vignes centenaires qui n’ont jamais été fertilisées et qui donnent toujours du raisin. Mais il est vrai aussi que, de la treille dans la cour, chaque année, on ramasse des raisins, elle est tondue. La récolte et les pousses ont retiré de nombreux éléments nutritifs du sol et il vaut mieux les lui restituer.
La plupart du temps, les vignes dans le jardin, sont cultivées en tant que treilles ou des cordons horizontaux et verticaux. Tout cela facilite beaucoup la fertilisation en automne. Vous n’y parviendrez pas uniquement si le sol autour d’elles est recouvert de dalles ou de béton. Si le sol des deux côtés peut être traité, vous n’aurez aucun problème. Creusez à 50-100 cm des vignes un fossé de 30-40 cm de profondeur. A la terre retirée, ajoutez des engrais, en recherchant à peu près à mettre 20 kilos de fumier ou de compost, environ 200 g de superphosphate et 100 g de potassium sulfate. Avec ce mélange comblez le fossé. Certes, lors du creusement du fossé, vous aurez détruit pas mal de racines. Ne vous inquiétez pas – de nouveaux vont pousser dans le sol enrichi. Cette fertilisation d’automne n’est pas faite chaque année, mais tous les 4-5 ans et même plus. En plus, la prochaine fois il faut creuser le fossé de l’autre côté. Si vos pieds de vigne sont isolés, faites également un fossé, mais sous la forme d’un demi-cercle.

Raisin noir dans le vignoble

entretien-jardin-raisin-noire-grappe-raisin-noir entretien jardin

Un peu d’irrigation pour le verger
Si l’endroit où vous avez planté, ou envisagez planter des arbres fruitiers, a des eaux souterraines relativement élevées et de temps en temps se transforme en étang, des mesures d’amélioration sont nécessaires. Par conséquent, profitez des beaux jours en automne et en hiver pour creuser des fossés de drainage. Si le problème est plus sérieux, c’est à dire, si le niveau des eaux souterraines reste élevé pendant une longue période, vous aurez besoin de constructions de drainage. Il est préférable de faire ce travail avec des spécialistes. Le dimensionnement des canaux de drainage et la distance entre eux exigent des calculs assez compliqués, la connaissance du terrain et des données hydrologiques pour la région.

Arbres fruitiers jeunes

entretien-jardin-arbres-fruititers

S’il n’y a pas de risque d’eaux souterraines élevées, mais au contraire, l’endroit est soumis à la sécheresse, comme dans de nombreux cas de villas construits sur les pentes des montagnes, creusez encore les fossés. Cette fois, cependant, orientez- les, de façon qu’ils conduisent l’eau de la pluie et de la fonte des neiges vers les arbres. Faites pareil avec l’eau d’écoulement de la toiture du bâtiment. Autour des arbres formez des « couronnes » qui vont contenir l’eau. Là, elle va être lentement absorbée, va pénétrer profondément dans le sol et servira de réserve pour l’été.

Pommiers jeunes en pots

entretien-jardin-pommiers-jaunes entretien jardin

Petits conseils
N’oubliez pas d’envelopper le tronc des jeunes pommiers et  poiriers avec du matériel approprié pour les protéger des rongeurs. Ils causent des dégâts dès la première neige. L’emballage des pommes avec du papier est bon pour leur stockage. Ceci s’explique par le fait que le dioxyde de carbone, dégagé par leur respiration, inhibe le développement des micro-organismes de putréfaction.
Les jeunes fraises, surtout celles plantées tard, sont exposéess au risque d’engelures parce que leurs racines, suite à l’affaissement du terrain, restent découvertes. Pour les protéger, couvrez-les de terre et piétinez-la. Ce serait bien aussi de recouvrir la totalité du parterre d’une couche de paille pas trop épaisse.
Le beau temps jusqu’aux premiers froids, peut être utilisé pour la plantation de framboisiers et autres arbustes à baies. Cependant, il faut obligatoirement recouvrir leurs racines avec beaucoup de terre pour les protéger des engelures hivernales.

Jeune pommier en pot

entretien-jardin-pommier-jaune entretien jardin

PROTECTION DES PLANTES
C’est le moment de combat actif contre les maladies et les parasites. Les maladies et les parasites, qui nous ont causé des ennuis en été, n’ont pas disparu. Si les cultures dans le jardin ne « souffrent » plus, nous ne devrions pas nous rassurer. Ceux-là se sont préparés pour passer l’hiver et, au printemps, vont réapparaître. C’est à nous de les éliminer. Donc, l’automne est le temps de la protection active des végétaux non seulement par la chimie, mais aussi par des méthodes connues comme physiques et agraires. Tous les restes des plantes devraient être collectées et éliminées du jardin et du potager. Ils abritent, sous formes différentes et à des étapes appropriées à leur développement, des pucerons et acariens, des papillons et spores de champignons nuisibles. On peut s’en débarrasser en les brûlant, mais le même effet est obtenu en les plaçant dans la fosse du compost.

Jeune poirier dans le jardin

entretien-jardin-poirier-fruits-pot entretien jardin

La période est convenable pour gratter l’écorce des vieux arbres fruitiers à l’aide d’une brosse métallique et recueillir les morceaux sur une toile pré – disposée autour du tronc. Là se cachent les œufs et nymphes de nombreux insectes nuisibles pour les arbres et on doit les brûler. Les troncs des jeunes arbres fruitiers doivent être enveloppés avec du papier, pour les protéger des lièvres. Toujours de point de vue protection, les troncs et les grosses branches des arbres, doivent être enduits de chaux. Il s’agit d’une mesure contre le gel. Une telle protection est nécessaire pour les abricotiers et les cerisiers en particulier, mais ne doit pas négliger les autres arbres fruitiers non plus.
En automne, vers la fin de la chute des feuilles, pêchers, abricotiers, amandiers, cerisiers doivent être traités de bouillie bordelaise de 2%. C’est une mesure en vigueur en automne contre la cloque du pêcher, la cylindrosporiose du cerisier et le début de la pourriture brune des fruits à noyaux. La pulvérisation doit être abondante, sur les branches et les troncs des arbres. Les pommiers et les poiriers, en fin de saison, doivent être pulvérisés d’urée (carbamide) -5-7% pour prévenir la tavelure. Là encore, il faut traiter abondamment, les feuilles mortes y compris.

entretien-jardin-acarien-feuilles-vignes

L’acarien jaune de vigne va passer l’hiver sous la vieille écorce
La vigne est attaquée par plusieurs espèces d’acariens, dont le plus courant est le jaune. Il y en a dans tout les pays où l’on cultivé des vignes. Parfois, les dégâts qu’il provoque sont très importants. En automne, les acariens mâles meurent et les femelles se blottissent par des centaines sous la vieille écorce de la vigne où elles passent l’hiver. Au printemps, elles vont attaquer les jeunes pousses et feuilles et sucer leur jus.
Peu après, elles vont pondre leurs œufs de la première génération. Bientôt suivront une seconde, puis une troisième, et ainsi de suite 7 à 8 générations jusqu’aux vendanges. Les acariens adultes sont aussi nuisibles que les jeunes en suçant le jus des vignes. Par conséquent, les feuilles jaunissent, puis noircissent et meurent. Les pousses restent sous-développées et fragiles, et les grains se couvent d’une couche rouillée qui va les rendre indésirables pour la consommation. Une des mesures les plus importantes contre l’acarien jaune sur la vigne est l’enlèvement de la vieille écorce. Il faut l’enlever partout et la brûler. Si, cependant, il en reste des acariens sur les vignes, ils mourront exposés aux gelées hivernales. Pour lutter contre les acariens il y a des moyens chimiques, bien sûr, qu’on peut utiliser en été. Mais si on prend les mesures de l’automne – enlever la vieille écorce – on peut s’en passer.

entretien jardin entretien-jardin-raisin-noir-vigne entretien jardin

entretien jardin entretien-jardin-noisetier-feuilles-noisettes

entretien-jardin-fleurs-mâle-noisetier entretien jardin

entretien-jardin-chatons-noisetier entretien jardin

entretien-jardin-feuilles-vertes-raisin entretien jardin

entretien-jardin-élève-arbre-fruitier entretien jardin

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué