Faut-il s’inquiéter de la coccinelle asiatique ? Tout savoir sur cette espèce qu’on juge nuisible au jardin !

Par Jasmine Guillot
Liens commerciaux

Si la coccinelle européenne est un insecte utile et bienvenu au jardin, qui nous aide dans la lutte contre les pucerons, quid de sa cousine asiatique ? Quelle est la différence entre une coccinelle rouge et une coccinelle noire ? Comment reconnaître une coccinelle asiatique ? Est-elle est venimeuse ? Qu’est-ce que l’attire pour qu’elle devienne si invasive ? Faut-il s’en débarrasser et comment ? Deavita.fr vous dit tout sur ce coléoptère vorace !

Plus grosse et avec plus de points noirs, la coccinelle asiatique a été introduire par le passé aux États-Unis en tant qu’un insecte utile dans nos jardins pour limiter l’usage des pesticides contre les pucerons. Cependant, la meilleure alliée des jardiniers contre les insectes ravageurs a fini par devenir très problématique. Arrivée en Europe depuis la fin du XXe siècle, « la bête à bon dieu » est aujourd’hui présente un peu partout en France. Très résistante au froid et bien adaptée à de nombreux milieux, elle se multiplie rapidement et met en péril l’équilibre des autres insectes dans nos coins verts. Mais pour vous en débarrasser, il faut d’abord la reconnaître !

Comment savoir si c’est une coccinelle asiatique ?

coccinelle asiatique reconnaitre danger jardin maison invasion comment s'en debarasser astuces tuto

Quelle différence entre coccinelle asiatique et européenne ? En règle générale, il existe environ 5 000 variétés de coccinelles dans le monde entier, dont 900 sont trouvables en France. Parmi elles, les espèces asiatiques sont les plus difficiles à reconnaître, en raison de leurs apparences différentes.  Les plus distinctives sont les coccinelles noires à points rouges. Cependant, elles peuvent aussi ressembler à leurs cousines indigènes. Noires à points rouges ou jaunes à pois noirs, il est parfois difficile de différencier les deux à cause du large panel de motifs. Mais si vous regardez de plus près, vous allez apercevoir qu’elles ne sont pas tout à fait identiques. Les corps des coccinelles asiatiques sont en effet de couleur rouge orangé, contrairement aux coccinelles européennes qui présentent une nuance plus vive.

L’autre différence réside dans le nombre des pois noirs. L’européenne n’a en généralement que deux ou sept points. L’asiatique peut, quant à elle, compter de 0 à 19 points. Mais ce n’est pas tout. C’est aussi à la taille qu’on peut les différencier. Harmonia axyridis se distingue par sa grande silhouette qui mesure entre 5 et 7 millimètres. En fait, c’est l’une des plus grandes coccinelles au monde. Ce que les deux espèces ont en commun, c’est un régime alimentaire à base de pucerons. D’ailleurs, la coccinelle asiatique peut avaler jusqu’à 200 pucerons par jour, alors que l’espèce autochtone en mange entre 30 et 50.

Invasion des coccinelles asiatiques en automne : Pourquoi ?

invasion des coccinelles en automne pourquoi explications comment reconnaitre quelle différence entre coccinelle noire points rouges espèce européenne

Liens commerciaux
comment récolter le basilic en pot pour qu'il repousse astuces
Jardin

Comment récolter le basilic en pot ? L'astuce gagnante pour qu'il repousse !

Comment récolter le basilic en pot pour qu'il repousse ? Comment conserver les feuilles de basilic ? Tous nos conseils !

Qu’est-ce qui attire les coccinelles asiatiques ? Les coccinelles asiatiques apprécient les milieux arboricoles et envahissent logiquement les maisons qui se trouvent près des vergers et de vignobles. Dans le jardin, on trouve ces immigrées normalement sur les arbres et les buissons. En raison du réchauffement climatique et des températures de plus en plus douces, elles sont largement répandues chez nous, notamment en automne quand les raisins sont mûrs. Dans ce contexte, l’alimentation préférée des coccinelles asiatiques n’inclut pas que des pucerons. Dans leur menu entrent non seulement des fruits juteux, mais aussi d’autres cochenilles et leurs larves. Elles transportent et produisent un poisson très nocif pour les espèces locales dont la population a baissé de 40% depuis l’arrivée massive de cet insecte vorace. Non contentes d’être voraces, elles se révèlent aussi cannibales.

Quant à leur prédilection pour les raisins, elle est devenue assez problématique. Une fois attachée aux raisins, la coccinelle y excrète une substance destinée à effrayer ses ennemies. Une substance qui modifie largement le goût du vin par la suite. En hiver, l’Harmonia axyridis a besoin d’un endroit chaud pour s’y mettre en hibernation. Elle pénètre les bâtiments et les logements par dizaine et s’installe au plafond, sur les murs ou encore dans les caissons des volets, en s’exposant au soleil. Et tout comme les frelons qui attirent les autres, les coccinelles asiatiques envoient des messages à leurs congénères en libérant des phéromones d’alarme.

La coccinelle asiatique, un insecte utile ou nuisible au jardin ?

coccinelle asiatique menu raisins coccinelles locales france danger jardin espece canibale

Liens commerciaux

La coccinelle asiatique ne se contente pas d’éliminer les pucerons dans le jardin et ainsi sauver vos rosiers envahis. Cet insecte vorace peut aussi faire des ravages sur les espèces locales. Alors que les jardiniers s’en félicitent, les experts de la nature craignent qu’avec le temps, cette nouvelle espèce n’évince les coccinelles indigènes. Étant donné qu’elle consomme d’énorme quantité de pucerons par jour, sa cousine européenne n’a souvent plus rien à manger. Le plus menacé est celle de couleur rouge à deux points noirs. Et lorsqu’il n’y a pas assez de pucerons au jardin, la bête à bon dieu modifie son régime alimentaire et devient cannibale. Elle ne dévore alors non seulement les œufs et les larves de sa propre espèce, mais aussi ceux de ses congénères indigènes et de certains insectes pollinisateurs comme les syrphes et les papillons. Plus vicieuse encore, elle véhicule des parasites pathogènes dans ses œufs. Inoffensifs pour l’homme, ces derniers représentent un danger pour les espèces locales. Son atout majeur pour survivre et devenir si invasive ? Elle produit et transporte un poison mortel qu’elle secrète autour des colonies pour éloigner les concurrents.

Est-elle dangereuse pour l’homme ?

coccinelle noire point rouge invasion jardin maison danger homme

insectes utiles au jardin papillon
Jardin

Quels sont les insectes utiles au jardin et comment les encourager à s'y installer ?

Vos plantes de jardin ont besoin de pollinisateurs pour pousser sainement. Quels sont les insectes utiles et comment les attirer ?

Oui et non ! Selon les experts, la coccinelle asiatique n’est pas dangereuse pour l’homme. Elle ne pique pas et ne transmet aucune maladie. Toutefois, son introduction dans le jardin ou à la maison n’est pas sans inconvénients pour les jardiniers et les habitants. En automne, quand les températures commencent à dégringoler, ces insectes ravageurs se mettent à la recherche d’un abri où passer l’hiver. Ils apprécient les endroits chauds et éclairés, et profitent des moindres fissures présentes sur la façade pour pénétrer à l’intérieur votre domicile. Une fois qu’elles découvrent un coin qui leur convient, les coccinelles asiatiques envoient des signaux à leurs frères et sœurs via des phéromones d’alarme. Le résultat ? Vous pouvez vous retrouver vite avec des murs ou un plafond envahi de ces petites bestioles. Mais ce n’est pas tout ! En plus de salir vos murs et votre façade, les coccinelles asiatiques qui hibernent chez vous peuvent déclencher une allergie chez certaines personnes de votre famille. Elles se montrent surtout dangereuses pour les autres insectes au jardin.

Quel est son cycle de vie ?

coccinelles asiatiques cycle de vie danger homme invasion jardin maison venom piqure commen reconnaitre astuces pour se débarasser

À la fin de l’hiver, les coccinelles sortent d’hivernation et commencent à se reproduire. Leur cycle de vie est généralement de 1 à 3 mois et comprend donc les étapes suivantes :

  • la ponte des œufs
  • l’éclosion des œufs et leur transformation en larves
  • la transformation de larves en nymphes
  • la  transformation de nymphes en coccinelles adultes

Chaque coccinelle femelle pond entre 1800 et 3500 œufs sur les plantes envahies de pucerons. Les larves éclosent après 3-5 jours et se développent durant deux semaines. Entre-temps, elles peuvent ingérer plus de 1000 pucerons. Elles deviennent adultes une semaine plus tard. Installée près des verges ou des vignobles ou dans un jardin d’une grande réserve d’insectes disponibles, la coccinelle asiatique peut vivre jusqu’à 3 ans.

Coccinelle asiatique : Comment s’en débarrasser ? Astuces + vidéo

astuces naturelles tuto video se débarasser des coccinelles asiatiques à la maison mur plafond portes fenetres

D’abord, il convient de préciser que les coccinelles asiatiques font partie des espèces protégées, malgré le fait qu’elles soient considérées comme des nuisibles au jardin. Par conséquent, il est interdit de les éradiquer. Vous ne pouvez que les capturer et les déplacer. Gare donc aux insecticides chimiques et nocifs pour la planète. Privilégiez plutôt les solutions naturelles et plus écolos qui ne riment pas avec souffrance. L’huile essentielle de citronnelle et le liquide vaisselle en sont des alliés précieux pour les repousser naturellement. Découvrez la vidéo en bas pour en savoir plus !

Voici une autre bonne technique pour vous débarrasser des coccinelles asiatiques à la maison sans opter pour les services d’un exterminateur :

  1. Localisez les refuges de cochenilles asiatiques chez vous (plafond, murs, volets, greniers, portes, toits, certaines plantes comme la vigne).
  2. Recueillez les coccinelles manuellement en utilisant un aspirateur.
  3. Posez-les dans un sachet plastique ou un autre contenant hermétique, puis fermez.
  4. Placez le sachet dans le congélateur pendant quelques heures pour que les coccinelles s’endormissent.
  5. Sortez le sachet et jetez les coccinelles loin de chez vous.
  6. Vous pouvez aussi les verser dans votre bac à compost.

Si vous décidez de contacter un exterminateur, on vous assure qu’il fera à peu près la même chose pour vous en débarrasser. Attention toutefois aux exterminateurs ! Certains ne sont pas certifiés dans la lutte contre ce type d’insectes.

À lire également : Quels insectes mettre dans le compost ?