La ménopause précoce peut causer des maladies chroniques à la soixantaine

Auteur: Claire Xavier

Une récente étude a révélé que la ménopause précoce peut présenter de risques élevés de maladies chroniques à la soixantaine. Publiée lundi, le 20 janvier, dans le journal Human Reproduction, la recherche a été menée auprès plus de 5000 femmes australiennes âgées de 45-50 ans et a duré 20 ans : de 1996 à 2016. Peut-on éviter une telle situation ? Découvrez l’avis des spécialistes.

La ménopause précoce responsable de graves problèmes de santé pendant la vieillesse

nouvelle étude ménopause précoce maladies chroniques problèmes de santé

L’espérance de vie des femmes dans les pays à revenu élevé dépasse déjà 80 ans, ce qui signifie qu’un tiers de sa vie se passe après la ménopause. En règle générale, celle-ci se produit naturellement à l’âge de 50 ans, en moyenne, et se caractérise par l’arrêt de fonctionnement des ovaires. Pourtant, elle peut survenir prématurément à 40 ans. Dans ce cas, les spécialistes l’associent à un risque élevé de maladies chroniques multiples (connues sous l’appellation multimorbidité) comme problèmes cardiovasculaires et diabète.

Pour clarifier, un rapport entre ces maladies chroniques et la ménopause prématurée avait été déjà établie. Les scientifiques souhaitaient donc déterminer si la cessation de l'activité ovarienne augmente réellement les risques de multimorbidité.

ménopause précoce développement de maladies chroniques nouvelle étude

L’étude scientifique a été menée par une équipe du Centre de recherche longitudinale sur les parcours de vie de l'Université du Queensland en Australie. Comme mentionné plus haut, plus de 5000 femmes australiennes ont été surveillées pour une période de 20 ans. Âgées entre 45 et 50 ans, les dames devaient remplir une formule toutes les trois ans en y indiquant si elles avaient eu des problèmes de santé. Ceux-ci comprenaient en effet les 11 maladies suivantes :

• Diabète • Hypertension artérielle • Maladies cardiaques • Accidents vasculaires cérébraux • Arthrite • Ostéoporose • Asthme • Maladie pulmonaire obstructive chronique • Dépression • Anxiété • Cancer du sein

Résultats définitifs de la recherche et mesures préventives

ménopause prématurée et maladies chroniques quel est le rapport

À titre d’information, il s’agit de la première étude examinant le lien entre ces deux phénomènes. Au cours de la période de suivi (20 ans), 2.3% des femmes étudiées ont eu une ménopause précoce et 55% ont développé une multimorbidité. Ces femmes sont donc deux fois plus sujettes à avoir de nombreuses maladies chroniques à la soixantaine. Qui plus est, après 60 ans le risque augmente de 3 fois. Cependant, la recherche ne montre pas que la ménopause prématurée provoque des problèmes de santé mais qu’il n’existe qu’un lien.

Gita Mishra, l’auteure principale de l’étude, affirme que les professionnels de la santé doivent apporter une attention plus particulière aux femmes prématurément ménopausées. Il s’agit d’une étude plus approfondie ainsi que d’une évaluation des facteurs de risques concernant un traitement quelconque.

Actuellement, les chercheurs travaillent sur des méthodes pouvant prévenir ou ralentir le développement de problèmes de santé chez les femmes dont la ménopause est précoce. Il s’agit d’une amélioration de l’alimentation et de l’activité physique, d’une promotion de la santé mentale, du contrôle du poids et ainsi de suite.

Étude publiée ici.



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué