Faites connaissance de « Cendrillon » parmi les plantes ! Apprenez comment créer un jardin de bruyère !

Par Marie-Anne Lenormand
Liens commerciaux

Lorsque j’ai eu l’idée d’écrire cet article, je ne m’imaginais pas l’échelle à laquelle la bruyère était répandue. Mes recherches m’ont amenée trois siècles en arrière où la plante n’avait pas son statut actuel. Une vraie histoire de Cendrillon parmi ses confrères végétaux. Vous me demanderez pourquoi cette association ? Parce que cette fleur ancienne était connue en Europe et en Asie, mais sa réputation n’était pas à envier. Originaire des landes et autrefois, utilisée à la fabrication de balais, aujourd’hui, on s’arrache les 700 variétés pour créer un jardin de bruyère foisonnant de couleurs. Comment et quelles sont les plus plébiscitées ? Vous trouverez tout dans l’article-guide.

Pourquoi créer un jardin de bruyère ?

jardin de bruyère habituée sol acide rocheux propice massifs parterres

Liens commerciaux

Faisons connaissance de la bruyère, le « Cendrillon » parmi les plantes. Jolie mais pauvre, elle croît dans les landes sauvages, résistante au gel et à la sécheresse. Habituée à un sol acide, modeste en se lovant à mi-ombre, cet arbuste à taille basse est idéale pour massifs et parterres, et pour planter au pied de n’importe quelle autre plante ou arbre. Elle-même peu prétentieuse ou pas du tout, la bruyère n’encombre pas ses voisins de sa présence. Lorsqu’on en parle, on fait généralement référence à une variété de petites touffes arbustives qui arborent des fleurs roses, blanches ou violettes et qui poussent généralement dans les zones rocheuses.

Jusqu’au 19ème siècle, la bruyère était ignorée en raison de sa réputation de plante pour les propriétés appauvries et les terrains accidentés. Aujourd’hui, les jardiniers de partout recherchent cet arbuste pour sa forme et son feuillage spectaculaires et pour ses fleurs colorées. On disait autrefois que la fleur de bruyère blanche apportait de la chance et une bonne fortune au couple nouvellement marié. Cela explique pourquoi le genre Erica est tant recherché pour une déco d’automne romantique, parallèlement avec la mousse et d’autres plantes ornementales. Créer un jardin de bruyère peut vous dresser devant un dilemme : lequel des deux genres Erica ou Calluna. Quoique contradictoires, les chiffres 500, 700, 860 ne montrent qu’une variété extraordinaire de la bruyère.

Comment créer un jardin de bruyère ?

comment créer un jardin de bruyère touffes taille basse tailler régulièrement annuellement

La seule différence majeure entre Erica et Calluna (deux appellations sonnant si harmonieusement) est la résistance à l’hiver. Ces arbustes persistants à faible croissance nécessitent peu d’entretien. Leur feuillage subit des changements spectaculaires et saisissants au fil des saisons. Cela explique pourquoi la bruyère d’hiver, une plante aux petits soins est préférée pour embellir un espace extérieur, soit balcon ou terrasse. Au printemps, les couleurs vives offrent une toile de fond pour les fleurs qui émergent en été. La couleur s’intensifie au début de l’automne alors que des nuances attrayantes de vert, de jaune, de bronze et de rouge prennent lentement le dessus sur les tiges. À la fin de l’automne et au début de l’hiver, la plante entière se transforme en un spectacle grandissime de couleurs vibrantes. Étant la fleur de quatre saisons rêvée de tous les jardiniers, la bruyère envahit les zones vertes privées, et non pour servir de balai, mais pour apporter une riche palette de couleurs et de la chance. Maintenant je suis sûre que vous vous demandez comment créer un jardin de bruyère. Pas de problème ! Je vous découvre un secret : la plante est idéale pour un balcon peu ensoleillé ou complètement à l’ombre. Ne voulant plus abuser de votre patience, je soulève le rideau sur la plantation et la croissance de la bruyère.

Comment créer un massif de terre de bruyère ?

quel terrain pour la bruyère bon allié lutte mauvaises plantes allées bordures couvre sol

Liens commerciaux

En choisissant de créer un jardin de bruyère, vous mettrez fin à la lutte acharnée contre les mauvaises herbes. Dans votre jardin, essayez de planter ces acidiphiles dans les rocailles, le long des allées ou disposez en groupes pour créer un couvre-sol. Plantez-les avec des rhodos et des azalées (de la même famille) ou avec des hortensias qui préfèrent des conditions de sol similaires. Leurs nuances colorées de feuillage persistant ajouteront une touche de vivacité à un décor hivernal morne.

Je vous dirai encore un atout incontestable des bruyères : elles se portent bien en conteneurs et grâce au fait que cela ne prend trop de place, leur plantation gagne en popularité. Mieux encore, si vous plantez plusieurs espèces au même endroit, vous aurez la couleur du feuillage et des fleurs à des moments différents.

Il ne faut pas vous en inquiéter, elles peuvent supporter de mauvaises conditions de sol et ne nécessitent pas de doses régulières d’engrais. En effet, trop peut leur nuire, il est recommandé de ne les fertiliser qu’une seule fois au moment de la plantation. Le seul soin que vous devez leur donner est une taille annuelle. Cela devrait être fait au printemps avant la formation des bourgeons ou, pour les fleurs d’hiver, après la fanaison des fleurs. Habituez-vous aux visites régulières des amis ailés : papillons, colibris, abeilles !

Quelles espèces de bruyères quatre saisons choisir ?

comment créer un massif de terre de bruyère grand nombre espèces rustiques résistantes froid

Heureusement, avec tant de variétés, le choix est d’un côté difficile, mais d’un autre côté facilité. La grande renommée des bruyères est due à la Société Anglaise qui s’en occupe, vu que ces arbustes tirent leur origine de l’Irlande et de l’Écosse en grande partie.

Dans la catégorie « floraison d’hiver », la France a adopté Erica carnea (la bruyère des Alpes) et Erica darleyensis. Elles se sont bien adaptées au climat et évoluaient du blanc au rouge, en emballant par des nuances roses.

Les adeptes d’un jardin de bruyère jouissent de la beauté de 4 espèces à floraison estivale : Calluna Vulgaris, Daboecia cantabrica, Erica vagans et Erica cinerea. Polyvalentes qu’elles sont, on peut les avoir au jardin, au balcon en pots et pour servir de toile de fond à un bouquet.

Les espèces arbustives Erica arborea, Erica mediterranea, Erica lusitanica et Erice australis, se vantent d’un grand développement. Leurs appellations suggèrent qu’elles sont sensibles au grand froid, mais la bonne nouvelle est qu’elles reprennent après une taille décente.

Préparez votre spectacle coloré annuel en plantant des bruyères dans votre jardin !



Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt