Pourquoi vivre avec un chat peut nous aider à combattre le stress ?

Auteur: Claire Xavier

Les amis à quatre pattes possèdent la faculté non seulement de ressentir les émotions des humains mais aussi de les faire se sentir mieux. Autrement dit, ils peuvent considérablement améliorer notre bien-être psychique. Récemment, nous vous avons parlé du chien de thérapie et son effet curatif sur notre santé. Aujourd’hui on met l’accent sur sa majesté le chat ! Alors savez-vous que vivre avec un chat permet de réduire les niveaux du stress ? Explication !

Vivre avec un chat peut réduire le stress et améliorer notre bien-être mental

vivre avec un chat réduire le stress moins de risque de maladies cardiovasculaires


Vivre avec un chat signifie de faire quelques changements non seulement dans son domicile, mais aussi dans son mode de vie. Peu importe d’ailleurs s’il s’agit d’un chien ou d’un félin, ce sont notamment les animaux de compagnie qui sont toujours heureux de nous retrouver à la maison pour nous rappeler que la vie est belle. Dans ce contexte, on pourrait dire qu’ils nous aident à chouchouter notre santé mentale surtout en période de pandémie.

À l’occasion de la journée de sensibilisation au stress, le 4 novembre, il importe de réviser les techniques les plus efficaces pour réduire le stress et vivre mieux et pleinement. Privilégier le sport, méditer, optimiser son sommeil et plus encore : oui, on les connaît très bien. Mais vivre avec un chat peut également contribuer à la réduction des niveaux du stress. Et c’est scientifiquement prouvé !

réduire le stress avoir un chat prévention maladies cardiovasculaires


Ce n’est pas un secret que caresser un félin nous donne une sensation de détente, de bien-être et de paix intérieure. Qui plus est, une étude parue dans le Journal of Vascular and Interventional Neurology en 2009 montre que les personnes ayant un chat profitent de niveaux de stress réduits et présentent ainsi moins de risque de souffrir d’une crise cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral. La recherche suggère encore que la possession d’un chat peut devenir une nouvelle stratégie pour diminuer le risque des maladies cardiovasculaires chez les personnes fortement concernées.

Vivre avec un chat stimule la libération de la sérotonine (connue comme l’une des hormones du bonheur), ce qui  améliore notre bien-être en général. Et lorsqu’on se sent mieux, on est moins stressé. Cela diminue les niveaux du cortisol, l’hormone qui se libère en cas de stress qui peut entraîner une tension artérielle élevée.

Étude publiée dans le Journal of Vascular and Interventional Neurology

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué