La fonction indispensable de la vitamine K1 chez le nourrisson

Auteur: Claire Xavier

À quoi sert la vitamine K1 chez le nourrisson ? Pourquoi est-elle essentielle et son administration ne doit jamais être négligée ? Combien de doses sont nécessaires ? On fait le point !

L’essentiel sur l’administration de vitamine K1 au nourrisson

vitamine k1 nourrisson fonction indispensable prévenir l'hémorragie


Qu’est-ce que la vitamine K ?

Clarifions d’abord que la vitamine K se présente le plus couramment sous deux formes : K1 et K2. La première est d’origine végétale et elle est nommée également phylloquinone. Parmi les sources alimentaires figurent notamment les légumes à feuilles vertes comme les épinards et le chou, mais aussi l’avocat, le brocoli, le kiwi, la banane, etc. Pour ce qui est de la vitamine K2, cette dernière est produite par les bactéries intestinales.

En règle générale, la vitamine K participe à la coagulation normale du sang et joue aussi un rôle majeur dans la minéralisation osseuse et la croissance cellulaire. Mais qu’en est-il des nouveaux-nés ?

vitamine k1 nourrisson rôle indispensable prévenir l'hémorragie


Le rôle de la vitamine K1 chez le nourrisson

Pourquoi la vitamine K1 est essentiel au nourrisson ? Alors, le rôle de ce nutriment consiste notamment à prévenir la maladie hémorragique du nouveau-né. Si l’organisme d’une personne adulte génère une quantité suffisante de vitamine K via l’alimentation, ce n’est pas le cas chez les nouveaux-nés dont la production de la vitamine par les bactéries de l’intestin est encore faible. Pour éviter donc une hémorragie par carence en vitamine K, toutes les maternités en administrent aux nourrissons.

Cette vitamine essentielle aux bébés existe sous plusieurs marques et elle est toujours prescrite par un médecin. Selon la Base de Données Publique des Médicaments, 1 mg de vitamine K1 CHEPLAPHARM est administrée aux « nouveau-nés en bonne santé de 36 semaines de gestation et plus » via injection intramusculaire à la naissance ou peu après. L’autre posologie inclut trois doses :

  • 2 mg per os à la naissance ou peu après
  • Une deuxième dose toujours de 2 mg per os entre le 4ᵉ et le 7ᵉ jour
  • Une troisième dose supplémentaire de 2 mg per os administrée un mois après la naissance

Prenez en compte que si vous allaitez votre bébé, des doses orales supplémentaires seront nécessaires, car la vitamine K de la mère ne passe pas dans le lait. En revanche, les nourrissons en allaitement au lait artificiel seulement n’ont pas besoin d’une troisième dose.

Sources :

Evidence Based Birth : « The Vitamin K Shot in Newborns », Rebecca Dekker et Anna Bertone.

Base de Données Publique des Médicaments

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué