Prévenir la vaginose bactérienne à l’aide des probiotiques naturels

Auteur: Claire Xavier

La vaginose bactérienne est l’une des infections vaginales les plus fréquentes chez la femme et son apparition, comme son nom l’indique, est due au développement de bactéries. Ce trouble gynécologique n’est pas grave, mais doit être traité rapidement afin d’éviter des désagréments importants. Mais, peut-on le prévenir naturellement ? Alors, selon des chercheurs, c’est possible grâce aux probiotiques naturels. Explications!

Prévenir naturellement la vaginose bactérienne à l’aide des probiotiques

vaginose bactérienne prévention consommation régulière de probiotiques étude scientifique


On sait que la flore vaginale compte un grand nombre de bonnes bactéries invisibles dont la mission est de protéger le vagin contre les agents pathogènes extérieurs. Mais quand son équilibre est compromis, une vaginose bactérienne survient. Celle-ci se manifeste par des pertes vaginales plus importantes accompagnées d’odeur, douleur, démangeaisons et rougeurs au niveau du vagin. Cette affection gênante présente une véritable source d’inconfort et peut même évoluer vers une mycose vaginale. Le traitement est antibactérien et consiste en la prise d’antibiotiques par voie orale ou sous forme de gels et/ou de crèmes. Le fait le plus important à retenir, c’est aller consulter en cas d’inconfort. L’automédication est hors de question !

prévenir la vaginose bactérienne consommer régulièrement des probiotiques étude


Pour prévenir la vaginose bactérienne, les experts recommandent généralement de respecter une excellente hygiène intime, bien sûr, et de bannir les douches vaginales ainsi que les produits contenant de savon qui peut mettre la flore en déséquilibre. Porter des vêtements trop serrés et des protège-slips en dehors des règles sont des pratiques également déconseillées. Cependant, une étude présentée dans la revue scientifique PLOS Pathogens et réalisée par des chercheurs de l’Université de Cape Town, en Afrique du Sud offre une autre approche. Selon les chercheurs, consommer régulièrement des probiotiques pourrait aider à prévenir efficacement les déséquilibres de la flore vaginale.

Oui, des probiotiques, mais naturels ! Et l’explication est bien simple : 90 % de la flore vaginale est composée de bactéries du type Lactobacillus ou bactéries lactiques/lactobacilles. Comme les probiotiques sont essentiellement composés de ces derniers, ils peuvent contribuer à l’équilibre de la flore vaginale. Parmi les meilleures sources, on distingue notamment les boissons probiotiques comme le kéfir, le thé kombucha, la sauce tamari et plus encore.

Étude publiée dans PLOS Pathogens

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué