Une étude montre qu’une seule dose du vaccin COVID réduit la transmission de 50%

Auteur: Hélène Proux

Une nouvelle étude menée par « Public Health England » révèle l’impact réel des médicaments anti-coronavirus produits par Pfizer-BioNTech et AstraZeneca. Une seule dose du vaccin Covid peut réduire jusqu’à 50 % la transmission de la maladie au sein des ménages.

Une seule injection du vaccin Covid diminue la propagation du virus de moitié

protection covid-19 vaccin anti-coronavirus


L’étude a montré que les personnes qui ont été infectées trois semaines après avoir reçu leur première injection de vaccin Pfizer-BioNTech ou AstraZeneca avaient entre 38 et 49 % moins de chances de transmettre le virus à leurs contacts familiaux que les personnes non vaccinées. Les vaccins ont empêché également une personne vaccinée de développer une infection symptomatique, en réduisant le risque d’environ 60 à 65 % à partir de quatre semaines après une dose de l’un ou l’autre médicament.

Les résultats offrent un nouvel éclairage sur l’une des grandes inconnues entourant les vaccins COVID-19 – la mesure dans laquelle ils gênent la transmission du virus – et pourraient renforcer les arguments en faveur du projet du Premier ministre britannique Boris Johnson de lever toutes les restrictions en Angleterre à la mi-juin. Le secrétaire d’État à la Santé et à la Protection sociale Matt Hancock n’a pas tardé à se féliciter de ces résultats et a exhorté les gens à continuer de se faire vacciner lorsque les autorités sanitaires le leur proposent.

« Nous savons déjà que les vaccins sauvent des vies et cette étude est la plus complète des données réelles montrant qu’ils réduisent également la transmission de ce virus mortel », a déclaré M. Hancock dans un communiqué. « Cela renforce encore le fait que les vaccins sont le meilleur moyen de sortir de cette pandémie car ils vous protègent et ils peuvent vous empêcher de contaminer sans le savoir une personne de votre foyer », a-t-il ajouté.

diminuer contamination covid vaccin anti-coronavirus


Résultats prometteurs

L’étude du PHE inclut plus de 57 000 contacts de 24 000 ménages dans lesquels une personne malade de COVID-19 avait été vaccinée, contre près d’un million de contacts de personnes non vaccinées. Mary Ramsay, responsable de la vaccination au sein du PHE, a qualifié ces résultats de « très encourageants » mais a également appelé les personnes qui ont été vaccinées à continuer à agir avec prudence afin de limiter la transmission.

« Même si vous avez été vacciné, il est vraiment important que vous continuiez à agir comme si vous aviez le virus, à pratiquer une bonne hygiène des mains et à suivre les conseils de distanciation sociale », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Le Royaume-Uni est l’un des pays où le déploiement du vaccin COVID-19 est le plus rapide au monde. Près de 34 millions d’adultes ont reçu une première dose de vaccin à ce jour et un quart de tous les adultes ont été entièrement vaccinés. L’effort de vaccination rapide a rapidement généré des données réelles sur la façon dont les vaccins Pfizer et AstraZeneca fonctionnent en dehors des essais cliniques, et plus tôt ce mois-ci, le PHE a indiqué que le déploiement avait empêché plus de 10 000 décès de personnes âgées de 60 ans et plus à la fin du mois de mars.

diminuer transmission virus vaccin covid-19

Référence : 

Étude de « Public Health England« (2021) : « Impact of vaccination on household transmission of SARS-COV-2 in England », Ross J Harris et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué