Vaccin contre le mélanome : bientôt un médicament personnalisé ?

Auteur: Claire Xavier

Le mélanome est le plus agressif des cancers de la peau du fait de son fort potentiel métastasique. Selon les données de l’Institut National du Cancer, le nombre de nouveaux cas a plus que triplé entre 1980 et 2012. En France métropolitaine, 15 404 cas et 1783 décès de cancer cutané de ce genre ont été enregistrés en 2017. Depuis déjà plusieurs années, des scientifiques du monde entier travaillent pour développer un vaccin contre le mélanome efficace. Enfin, de bonnes nouvelles viennent du Dana-Farber Cancer Insitute où des chercheurs ont créé un médicament personnalisé.

Un progrès dans le développement d’un vaccin contre le mélanome

vaccin contre le mélanome médicament personnalisé étude prometteuse cancer de la peau NeoVax


Des scientifiques américains souhaitent lutter contre le mélanome à l’aide de leur vaccin NeoVax adapté à chaque patient. Ils ont réalisé une étude assez prometteuse dont les résultats de l’essai clinique ont été présentés dans la revue Nature Medicine le 21 janvier. Leur recherche a porté sur 8 patients atteints d’un mélanome de stade 3 ou 4 et ayant subi une intervention chirurgicale pour enlever la tumeur. Pour évaluer les effets à long terme de leur médicament, les chercheurs en ont injecté les patients. Rappelons que ces personnes présentent un haut risque de récidive.

Quatre ans après l’administration du vaccin contre le mélanome, toutes les 8 personnes ont survécu et 2 d’entre elles ont eu une récidive. Mais comment fonctionne au juste le médicament ? Alors, le NeoVax est créé de façon à cibler 20 néoantigènes pour chaque patient. Ceux-ci présentent des protéines mutantes spécifiques de la tumeur de la peau des sujets. Le médicament contient des parties de ces néoantigènes appelées épitopes qui stimulent la réponse immunitaire épargnant les cellules saines.

vaccin contre le mélanome NeoVax médicament personnalisé étude prometteuse


Pourquoi parle-t-on d’un vaccin personnalisé ? Alors, pour développer le NeoVax, les scientifiques ont étudié la séquence d’ADN présente dans la tumeur d’un participant afin de déterminer les épitopes clés. Une fois ceux-ci injectés, les lymphocytes T attaquent directement les néoantigènes dans le but d’éliminer les cellules cancéreuses. Les chercheurs ont constaté une réponse immunitaire persistante car les lymphocytes T se rappelaient de leurs cibles.

Sources :

Institut National du Cancer

Science Daily

Nature Medicine

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué