Demande d’autorisation déposée pour l’utilisation du vaccin AstraZeneca

Auteur: Claire Xavier

L’Agence européenne du médicament (EMA) a approuvé le 6 janvier 2021 l’utilisation du vaccin Moderna qui a débarqué en France ce lundi à destination des régions les plus touchées par l’épidémie. Un jour plus tard, mardi, l’EMA a annoncé avoir reçu une demande d’autorisation pour un autre médicament pareil : le vaccin AstraZeneca/Oxford. La nouvelle était également communiquée sur Twitter par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen précisant aussi que l’Agence va évaluer l’efficacité et la sécurité du produit pharmaceutique.

Dépôt de demande d’autorisation pour l’utilisation du vaccin AstraZeneca dans l’Union Européenne

vaccin AstraZeneca demande d'autorisation en Europe évaluation efficacité Covid-19


L’Agence européenne du médicament a déjà autorisé les vaccins de Pfizer/BioNTech le 21 décembre et de Moderna le 6 janvier, pour lesquelles la Commission européenne a aussitôt donné son approbation. Et l’autorisation du vaccin développé par AstraZeneca et l’université d’Oxford pourrait bientôt voir le jour. EMA a précisé qu’un examen accéléré sera effectué et que la décision pourrait être prise le 29 janvier à condition que les informations fournies soient suffisamment « robustes et complètes ».

Ce n’est pas un secret d’ailleurs que les institutions européennes sont actuellement sous pression pour approuver le plus vite possible de nouveaux vaccins anti-coronavirus. Compte tenu que le virus a déjà fait plus de 620 000 morts en Europe, l’amplification des campagnes vaccinales est primordiale. À titre d’information, le vaccin AstraZeneca/Oxford était autorisé au Royaume-Uni en décembre.

vaccin AstraZeneca demande d'autorisation en Europe Agence européenne du médicament coronavirus


La fabrication du médicament d’AstraZeneca et son partenaire l’Université d’Oxford s’avère moins chère que celle de leurs rivaux Pfizer/BioNTech. De plus, ce nouveau vaccin est plus facile à stocker et à transporter.

À la différence des deux autres vaccins anti-coronavirus utilisant la technologie ARN messager, celui d’AstraZeneca est à vecteur viral, c’est-à-dire à base d’un autre virus transformé et adapté pour tuer le SARS-CoV-2.

Toutefois, l’efficacité du vaccin britannique pose plusieurs questions et a fait l’objet de critiques. De plus, une erreur lors d’essais cliniques avait suscité des inquiétudes, a annoncé le laboratoire le 26 novembre et cela a entraîné une étude supplémentaire. Les informations supplémentaires concernant la sécurité et l’efficacité du vaccin AstraZeneca/Oxford, préalablement demandées par EMA, lui étaient fournies et des analyses sont déjà en cours.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué