Coronavirus : des troubles de l’odorat surviennent des mois après la guérison

Auteur: Claire Xavier

Un an et demi après son apparition, la pandémie de Covid-19 continue toujours à sévir sur plusieurs pays à travers le monde. Heureusement, on sait déjà plus sur les symptômes du coronavirus, certains desquels se sont révélés assez surprenants. En plus de fièvre, fatigue, essoufflements, douleurs musculaires et articulaires, il y a encore les maux de tête et de gorge, les vertiges et l’anosmie (perte de l’odorat). Cette dernière est en effet le symptôme le plus distinctif du nouveau coronavirus et peut durer jusqu’à 5 mois. Une étude récente a étudié les troubles de l’odorat, la soi-disant parosmie, qui peuvent survenir des mois après la guérison. Les résultats de la recherche étaient publiés le 20 juin 2020 dans la revue Chemical Senses.

Des troubles de l’odorat post Covid-19 surviennent des mois après la guérison

troubles de l'odorat parosmie quelle durée nouvelle étude symptômes coronavirus mois arès la guérison


La parosmie se traduit par une sensation olfactive fausse. Qu’est-ce que ça veut dire ? Alors, certains patients Covid-19 déclarent que des aliments particuliers ont une odeur étrange ou mauvaise. Par exemple, les œufs, le café et le chocolat sentent l’essence. D’autres personnes rapportent qu’ils sentent constamment une fumée de cigarettes. Les chercheurs ont dévoilé que 7% des 4039 participants souffraient des troubles de l’odorat. La majorité des professionnels de santé étaient surpris par le fait que la parosmie apparaît dans les mois suivant la guérison.

« En règle générale, la parosmie est un bon signe pour les personnes guéries du Covid-19, car cela signifie que l’odorat se rétablit », a déclaré le Dr. Justin Turner de Vanderbilt Health.

troubles de l'odorat parosmie survenue des mois après une infection au coronavirus étude


Quand disparaissent les troubles de l’odorat ?

La durée de ces troubles de l’odorat dépend en effet de leur déclencheur. S’il s’agit d’une maladie virale, la parosmie disparaît d’elle-même, mais le processus peut prendre du temps pour que les cellules olfactives se régénèrent. En s’appuyant sur des expériences auprès des patients atteints de maladies virales, la professeure Claire Hopkins, spécialiste en rhinologie au King’s College de Londre, explique qu’un trouble des odeurs de ce genre peut durer jusqu’à un an. Pour la majorité des personnes concernées, la parosmie a disparu toute seule au bout de huit mois.

Référence :

Chemical Senses (juin 2020) : « More Than Smell—COVID-19 Is Associated With Severe Impairment of Smell, Taste, and Chemesthesis », Valentina Parma et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué