Bientôt un test sanguin pour dépister le trouble bipolaire et la dépression ?

Auteur: Claire Xavier

Compte tenu des conséquences que la pandémie de coronavirus a entraînées pour la santé mentale, il n’est pas du tout surprenant que la dépression et les troubles bipolaires deviennent de plus en plus fréquents. Malheureusement, leur prise en charge est devenue un peu plus difficile en raison de la crise sanitaire qui ne cesse pas de s’aggraver en France. Mais, des scientifiques américains de l’Université d’Indiana travaillent sur le développement d’un test sanguin qui devrait permettre un dépistage plus précis du trouble bipolaire et des états dépressifs. De plus, il permettrait aussi d’éviter des erreurs de diagnostic. La recherche était présentée le 8 avril dans le journal Molecular Psychiatry.

Un test sanguin en voie de développement pour dépister la dépression et le trouble bipolaire

trouble bipolaire dépression développement test sanguin dépistage précis


Comment au juste le test sanguin peut détecter un tel trouble de l’humeur ? Alors, les chercheurs l’ont basé sur des biomarqueurs ARN capables de reconnaître la gravité de la dépression, le risque d’en développer une forme sévère ainsi qu’un trouble bipolaire à l’avenir. Mais les découvertes révolutionnaires ne s’arrêtent pas là. Cette nouvelle méthode révèle aussi le médicament le plus adapté aux besoins des patients.

Pour le développement du test sanguin, les scientifiques ont recruté 300 volontaires et les observations ont pris quatre ans. Au cours du suivi, les scientifiques ont enregistré les changements des biomarqueurs sanguins de chacun des participants et en fonction de leurs humeurs. Ensuite, ils les ont comparés à 26 marqueurs biologiques observés chez des patients atteints de dépressions cliniques sévères. Des études indépendantes ont confirmé que ces biomarqueurs sont tout à fait capables de distinguer les personnes malades, ainsi que de prédire qui tombera malade à l’avenir.

trouble bipolaire dépression nouvelle méthode de dépistage test sanguin analyse biomarqueurs


L’auteur principal de l’étude, le Pr. Alexander Niculescu, précise que ces découvertes permettront de créer des tests sanguins pour dépister la dépression et le trouble bipolaire, pour distinguer les deux conditions et pour évaluer le bon traitement. Il ajoute encore que les analyses sanguines offrent un diagnostic précis et personnalisé avec des médicaments adaptés au patient et une surveillance de la réponse au traitement.

Au cours de leurs analyses, les chercheurs ont également constaté que les gènes de l’horloge circadienne affectent les troubles de l’humeur.

Référence : Molecular Psychiatry (2021) : « Precision medicine for mood disorders: objective assessment, risk prediction, pharmacogenomics, and repurposed drugs », H. Le-Niculescu et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué