Une enzyme permet au coronavirus de résister aux traitements antiviraux

Auteur: Claire Xavier

Le SARS-CoV-2, le virus à l’origine de la maladie à Covid-19, a démontré une forte résistance aux traitements antiviraux à base de nucléosides. Mais une nouvelle étude dirigée par un scientifique de l’Université d’État de l’Iowa pourrait aider à surmonter les défenses du virus. Les résultats ont paru le 27 juillet dans la revue Science.

Une enzyme présente dans le SARS-CoV-2 lui permet de résister aux traitements antiviraux

traitements antiviraux résistance coronavirus enzyme nouvelles découvertes étude


La nouvelle étude détaille la structure d’une enzyme critique présente dans le SARS-CoV-2. Il s’agit d’une enzyme correctrice d’erreurs appelée exoribonucléase (ExoN). Elle élimine les médicaments antiviraux nucléosidiques de l’ARN du virus. Ainsi, les traitements antiviraux à base de nucléosides deviennent inefficaces. La recherche actuelle présente les structures atomiques de cette enzyme, ce qui pourrait conduire au développement de nouvelles méthodes pour désactiver cette dernière et ouvrir la piste à de meilleurs traitements pour la maladie.

« Si nous réussissons à trouver un moyen d’inhiber cette enzyme, nous pourrions peut-être obtenir de meilleurs résultats en termes d’élimination du virus avec les traitements antiviraux nucléosidiques existants. La compréhension de la structure et des détails moléculaires du fonctionnement de l’ExoN peut contribuer au développement futur des antiviraux. », a expliqué l’auteur principal de l’étude Yang Yang.

résistance aux traitements antiviraux covid-19 enzyme nouvelle étude


L’enzyme ExoN reconnaît les déséquilibres dans l’ARN du virus et corrige les erreurs qui se produisent pendant la synthèse de l’ARN et elle est présente uniquement dans les coronavirus et dans quelques autres familles de virus qui y sont étroitement liées.

Pour mieux détailler la structure de l’enzyme, Yang et ses collègues ont utilisé une microscopie électronique cryogénique. C’est une technique qui permet de refroidir instantanément les échantillons à des températures cryogéniques dans de la glace vitreuse afin de préserver leur structure. Sa compréhension pourrait permettre le développement de molécules qui se lient à l’enzyme pour la désactiver. La découverte d’une telle molécule pourrait rendre le virus plus sensible à de nouveaux antiviraux ou permettre d’optimiser les traitements antiviraux actuels tels que le Remdesivir.

Références :

Science (juillet 2021) : « Structural basis of mismatch recognition by a SARS-CoV-2 proofreading enzyme », Yang Yang et coll.

Iowa State University. « New study details enzyme that allows coronavirus to resist antiviral medications. » ScienceDaily. ScienceDaily, 3 August 2021.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué