Il est quoi le syndrome du cœur brisé (Takotsubo) et quel est son rapport avec le coronavirus ?

Auteur: Claire Xavier

Avez-vous entendu parler du syndrome du cœur brisé ? Si votre réponse est négative, ce n’est pas du tout étonnant car cette maladie est relativement peu connue, mais peut, pourtant, être très grave. Clarifions d’abord qu’il ne s’agit pas d’une rupture littérale et que cela n’a rien à voir avec des sentiments amoureux. Connu aussi sous le nom Takotsubo et cardiomyopathie de stress, ce syndrome est vraiment réel et touche généralement les femmes anxieuses et ménopausées. De plus, il est responsable de 2 % des hospitalisations annuelles pour un infarctus. Une condition alarmante dont les cas ont connu une augmentation lors de la pandémie de coronavirus. Pourquoi et que représente cette maladie ?

Le Takotsubo ou le syndrome du cœur brisé : de quoi s’agit-il au juste ?

syndrome du cœur brisé facteurs de risque définition cardiomyopathie de stress Takotsubo


Nous connaissons tous les facteurs de risque des maladies cardiovasculaires comme le cholestérol, l’hypertension, la mauvaise alimentation et plus encore. Mais les états mentaux y comptent aussi. On parle des situations stressantes dans la vie quotidienne qui peuvent avoir des conséquences sur la santé cardiaque. Le syndrome du cœur brisé présente une insuffisance cardiaque dont les signes sont proches à ceux de l’infarctus, mais ce n’en est pas un.

Il importe de noter qu’il s’agit d’une urgence et qu’il est crucial d’appeler le 15.

Facteurs qui déclenchent le Takotsubo

Comme mentionné ci-haut, le bien-être psychique peut avoir, lui-aussi des répercussions sur la santé du cœur. Certaines situations stressantes de notre vie peuvent donc « briser » le cœur et elles sont bien nombreuses. Parmi les facteurs qui peuvent engendrer le Takotsubo, on distingue les difficultés professionnelles et les problèmes personnels. Ces derniers comptent une rupture amoureuse, une maladie ou un accident, une agression ainsi qu’une  fatigue physique et psychique intense.

Ce syndrome peut se produire après une décharge brutale d’hormones de stress. Cela peut survenir en raison d’une importante émotion positive ou négative. Le cœur se veut donc paralysé et ne peut plus se contracter.

Symptômes du syndrome du cœur brisé

Les symptômes de la cardiomyopathie de stress incluent une douleur thoracique durant plus de 10 minutes qui se prolonge au bras et à la mâchoire, une envie de vomir qui augmente, un essoufflement et de fortes palpitations.

Groupes à risque

Le syndrome du cœur brisé touche principalement les femmes, peu importe leur âge, en ménopause et souffrant d’une anxiété. La raison pour laquelle les femmes en sont davantage atteintes réside dans le fait qu’elles sont beaucoup plus sensibles aux hormones du stress que les hommes. De plus, leurs artères ont tendance à se contracter plus facilement.

syndrome du cœur brisé cardiomyopathie de stress Takotsubo prévention rapport avec le coronavirus


Prévention

Adopter une bonne hygiène de vie est la clé vers une bonne santé cardiaque et vers la prévention de la cardiomyopathie de stress. Cela signifie de faire quelques changements dans son plan alimentaire en privilégiant les fruits et les légumes, les féculents complets et les poissons. En revanche, on tente d’éviter les aliments transformés, salés et sucrés ainsi que le tabac, la caféine et l’alcool. La détente est également de mise : une sieste au quotidien à la mi-journée, une méditation, etc.

Que signifie Takotsubo ?

Le syndrome du cœur brisé est découvert par les Japonais en 1990 qui l’ont dénommé Takotsubo. L’explication est la suivante : en cas d’un choc émotionnel, le ventricule gauche se gonfle et prend la forme d’un vase japonais nommé Takotsubo.

Quel lien avec la pandémie de Covid-19 ?

En effet, cette pathologie est relativement rare avec environ 1200 cas enregistrés chaque année en France. Cependant, le nombre de cas de Takotsubo s’est multiplié dans plusieurs pays touchant des personnes malades du coronavirus, mais aussi celles qui sont en bonne santé. C’est ce que révèle une étude publiée dans la revue JAMA Network Open. D’après les résultats, cette augmentation est due au stress engendré par la crise sanitaire.

En bref, le syndrome du cœur brisé survient suite à une accumulation de stress qui entraîne une fragilité émotionnelle et une paralysie du myocarde (le muscle cardiaque).

Vers l’étude parue dans JAMA Network Open

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué