La Haute Autorité de Santé vient de décrypter les symptômes du Covid long

Auteur: Claire Xavier

Depuis la première vague de la pandémie mondiale, un tas de symptômes persistants ont été observés chez plusieurs patients. Cette persistance se manifeste par la présence d’au moins un des signes initiaux un mois après l’infection. Au cours des mois, plusieurs événements pareils ont été signalés. Dans ce cas, on parle de symptômes du Covid long. Dans un rapport du 12 février, la Haute Autorité de Santé (HAS) a décrypté ces symptômes principaux prolongés du coronavirus, tout en dévoilant aussi ses recommandations sur le diagnostic et la prise en charge.

La HAS a dévoilé les symptômes du Covid long les plus courants

symptômes du Covid long les plus courants liste Haute Autorité de Santé


Dans le but de mieux aider les professionnels de santé à identifier et prendre en charge les personnes souffrant de signes prolongés du virus, la Haute Autorité de Santé a dressé une liste des symptômes du Covid long les plus fréquents chez l’adulte. Le rapport était réalisé à la demande du Ministère des Solidarités et de la Santé. Voici les symptômes les plus fréquemment observés :

  • Fatigue intense.
  • Troubles neurologiques d’origine cognitive et sensorielle; céphalées.
  • Problèmes cardio-thoraciques : douleurs et oppressions thoraciques, tachycardie, dyspnée et toux.
  • Perte prolongée de l’odorat et du goût.
  • Troubles digestifs et cutanés.
  • Douleurs musculaires ou articulaires.

symptômes du Covid long identifiés Haute Autorité de Santé recommandations professionnels de santé


Dans son rapport, l’agence sanitaire précise que ces symptômes peuvent survenir même chez les patients atteints de formes légères et qu’ils « peuvent évoluer de façon fluctuante sur plusieurs semaines ou mois ». Elle ajoute encore que face à un patient présentant des symptômes du Covid long, « il faut d’abord éliminer une complication de la phase aigüe, une décompensation de comorbidité et une autre cause que le Covid-19 ».

Enfin, la HAS insiste sur l’importance de la rééducation en cas d’une perte de l’odorat ou du goût qui persiste ainsi qu’en cas d’un syndrome d’hyperventilation. L’agence évoque aussi la nécessité d’un soutien psychologique pour lutter contre les troubles anxieux et dépressifs engendrés par la situation sanitaire.

Plus d’information sur le site de la Haute Autorité de Santé

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué