Le sommeil perturbé chez les adolescents augmente le risque de dépression

Auteur: Claire Xavier

Un sommeil perturbé peut se caractériser soit par un sommeil non réparateur, soit par le manque complet de celui-ci. Ce n’est pas un secret d’ailleurs que ce phénomène influence négativement la santé de l’homme en augmentant le risque de maladies cardiaques, de surpoids, d’obésité, de diabète et de dépression. Une étude récente suggère que les perturbations chroniques du sommeil chez les ados peuvent entraîner une dépression ainsi qu’une altération de la réactivité au stress chez les femmes. Ces résultats sont particulièrement justificatifs dans le contexte de la pandémie de coronavirus ayant mis la santé mentale des adolescents à rude épreuve.

Le sommeil perturbé chez les adolescents peut être à l’origine d’une dépression

sommeil perturbé chez les adolescents risque de depressions nouvelle étude


L’étude scientifique dont il est question est menée par une équipe de chercheurs de l’Université d’Ottawa au Canada, et publiée dans le journal Behavioral Brain Research le mois dernier. Les auteurs de la recherche canadienne ont utilisé 80 souris de laboratoire, 40 mâles et 40 femelles à l’âge d’adolescence et d’adulte. Leur sommeil était spécialement perturbé pendant 8 jours consécutifs. Ensuite, les petits rongeurs ont subi un facteur de stress afin d’évaluer leur comportement dépressif.

Les résultats ont dévoilé que les souris adolescentes (mâles et femelles) démontraient un comportement dépressif significativement plus important après seulement sept jours de sommeil perturbé. Par contre, les souris adultes, les mâles comme les femelles, ne présentaient aucun signe de dépression.

De plus, les souris femelles ont montré une sécrétion plus significative de l’hormone du stress ainsi qu’une plus grande activité des cellules cérébrales sensibles au stress.

le sommeil perturbé chez les adolescents peut causer une dépression nouvelle étude


Les découvertes de l’équipe canadienne suggèrent que le sommeil de mauvaise qualité pendant l’adolescence pourrait augmenter le risque de dépression chez femmes et hommes. Qui plus est, le sommeil perturbé pourrait rendre les filles adolescentes plus vulnérables à d’autres facteurs de stress et augmenter leur risque de développement de troubles de l’humeur.

Étude publiée dans Behavioral Brain Research

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué