Étude : sauter le petit-déjeuner signifie plus de carences alimentaires

Auteur: Claire Xavier

Ce n’est pas au hasard qu’on dit que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. On savait jusqu’ici que l’omettre est mauvais pour la santé. Mais une étude récente a donné plus de clarté en dévoilant que sauter le petit-déjeuner entraîne en effet plusieurs carences alimentaires. Autrement dit, l’organisme ne parvient pas à rattraper les nutriments nécessaires à son bon fonctionnement tout au long de la journée. Les résultats ont paru le 30 avril 2021 dans la revue Proceedings of the Nutrition Society.

Sauter le petit-déjeuner peut provoquer des carences nutritionnelles

sauter le petit-déjeuner lié à des carences alimentaires nouvelle étude alimentation saine


Dans le cadre de leur étude, les chercheurs américains de l’Université de Cambridge ont analysé les habitudes alimentaires de 30 889 personnes âgées de 19 ans ou plus. Sur elles, 15,2% ont déclaré sauter le petit-déjeuner.

Les résultats des analyses ont démontré que les participants ayant tendance à omettre leur petit-déjeuner, absorbaient moins de vitamines et de minéraux au cours de la journée que ceux qui mangeaient le matin. Plus concrètement, les chercheurs ont constaté une carence plus prononcée de folates, de calcium, de fer, ainsi que des vitamines A, B1, B2, B3, C et D.

« Nous avons constaté que si vous ne mangez pas les nutriments couramment consommés au petit-déjeuner le matin, vous avez tendance à les sauter pour le reste de la journée. Et voilà comment survient une carence nutritionnelle », a déclaré Christopher Taylor, auteur principal de l’étude.

Les chercheurs ont également remarqué que les personnes ayant tendance à sauter le petit-déjeuner sont plus susceptibles de consommer plus de sucres ajoutés, de glucides et de matières grasses pendant la journée que celles qui ont mangé le matin.

sauter le petit-déjeuner associé à des carences nutritionnelles nouvelle étude manger santé


Tant qu’on y est, rappelons qu’une étude de l’année dernière a révélé que le petit-déjeuner copieux aide à perdre du poids et à prévenir l’obésité. L’auteure principale, Juliane Richter, a souligné que cela provoque une thermogenèse deux fois plus élevée que le même repas consommé au dîner ou au déjeuner. En outre, les chercheurs ont constaté une réduction des taux de la glycémie et des concentrations d’insuline, ce qui a davantage confirmé leur théorie : le corps grille plus de calories le matin que plus tard dans la journée.

Référence :

Proceedings of the Nutrition Society (avril 2021) : « Skipping breakfast is associated with nutrient gaps and poorer diet quality among adults in the United States », Christopher Taylor et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué