Les risques cardiovasculaires du tabac sont insuffisamment connus en France

Auteur: Claire Xavier

Un phénomène très courant en France, le tabagisme, est responsable de plus de 75 000 décès par an et il est la première cause évitable de mortalité. Ce n’est pas un secret donc que fumer nuit gravement à la santé, des conséquences que tout le monde connaît et que l’on peut éviter en décidant de renoncer au tabac. Cependant, une enquête de Santé publique France révèle que les Français ne connaissent pas suffisamment les risques cardiovasculaires du tabac.

Les risques cardiovasculaires du tabac insuffisamment connus par les Français

risques cardiovasculaires du tabac pas bien connus en France enquête Santé publique


Les risques cardiovasculaires du tabac insuffisamment connus en France : qu’est-ce que ça veut dire au juste ? Alors, plusieurs études scientifiques alarment depuis plusieurs années sur les problèmes graves de santé que le tabagisme peut entraîner. D’après l’enquête effectuée en 2019 par Santé publique France, neuf Français sur dix savent que le tabac présente un facteur de risque de maladies cardiovasculaires ou d’accident vasculaire cérébrale (AVC). Cependant, seulement les deux tiers déclarent savoir que le risque mentionné ci-haut existe avec moins de dix cigarettes par jour.

De plus, l’Agence sanitaire ajoute encore que « 1 personne sur 4 avait connaissance d’un risque cardiovasculaire augmenté de manière immédiate chez les fumeurs ». Les résultats de l’enquête ont également dévoilé que « Les personnes de moins de 65 ans et celles avec un niveau de diplôme élevé avaient une meilleure connaissance du lien entre tabac et maladies cardiovasculaires et notamment des seuils de quantité et de durée pour être à risque ».

risques cardiovasculaires du tabac insuffisamment connus en France enquête Santé publique


L’enquête a porté sur 5074 sujets âgés entre 18 et 85 ans, tous résidant en France métropolitaine. Seulement 3,9 % des participants ont déclaré que le tabagisme ne présente pas du tout un facteur de risque de maladies cardiovasculaires ou d’AVC.

Les auteurs de l’étude concluent que leurs travaux mettent en évidence « une amélioration importante, ces 20 dernières années, de la connaissance des Français sur le lien entre tabac et maladies cardiovasculaires », mais ajoutent aussi que « cette connaissance reste très parcellaire, avec une sous-estimation par la population des seuils bas de dangerosité en quantité et en années de tabagisme ».

Source :

Santé publique France

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué