Les taux de cholestérol influencent le risque de coronavirus

Auteur: Claire Xavier

Plusieurs sont les facteurs qui augmentent le risque de coronavirus, en particulier de développer une forme sévère de la maladie. En plus de l’âge et des pathologies, il semble que le taux de cholestérol joue également un rôle dans la probabilité de contracter le virus. C’est ce que suggère une nouvelle étude publiée le 1 avril dans la revue spécialisée PLOS One. Explications.

Existe-t-il un rapport entre les niveaux de cholestérol et le risque de coronavirus ?

risque de coronavirus taux de cholestérol quel rapport nouvelle étude diabète obésité


Les preuves scientifiques sont de plus en plus nombreuses à associer les taux de cholestérol au risque de coronavirus. Clarifions d’abord qu’il existe deux types de cholestérol : le HDL – lipoprotéines de haute densité et le LDL – lipoprotéines de basse densité. Le HDL est communément appelé le « bon cholestérol » parce qu’il aide à éliminer les graisses de la circulation sanguine. En revanche, le LDL est connu comme le « mauvais cholestérol ».

D’ailleurs, le faible taux de LDL expose l’organisme à un grand nombre de problèmes de santé. À cela s’ajoute aussi le risque de coronavirus récemment confirmé par une étude scientifique. Pour confirmer ce rapport, les chercheurs ont analysé les données de 9 005 Britanniques âgés de plus de 40 ans qui ont été testés pour le SARS-CoV-2 entre le 16 mars et le 14 juillet 2020. Les scientifiques ont examiné en particulier l’indice de masse corporelle (IMC) des participants, ainsi que leur sang, consommation d’alcool et présence éventuelle de diabète. Ces données provenaient de la UK Biobank.

risque de coronavirus niveaux de cholestérol diabète de type 2 obésité nouvelle étude


Les résultats ont démontré que les personnes qui ont été testés positifs pour le nouveau coronavirus, étaient plus susceptibles de souffrir d’obésité ou de diabète de type 2. En revanche, celles qui ont été testées négatives, présentaient un taux élevé de bon cholestérol (HDL) et un indice de masse corporelle sain.

Les causes de ce rapport restent actuellement inconnues, mais les chercheurs offrent une théorie. L’un des auteurs de l’étude, Charles C. Hong, explique que « Le rapport entre obésité/diabète de type 2 et Covid-19 était l’une des premières découvertes frappantes concernant la pandémie. Comme ces deux pathologies sont connues pour modifier les processus inflammatoires dans le corps, on pense qu’elles augmentent aussi le risque de complications dues au coronavirus ».

Hong ajoute encore que l’obésité et le diabète de type 2 peuvent influencer les niveaux du bon cholestérol. En s’appuyant sur les résultats de l’étude, il précise que le lien entre ces pathologies et la Covid-19 pourrait s’expliquer par le taux faible de HDL observé chez les individus atteints des deux maladies susmentionnées.

Références :

VerryWellHealth (2021) : « Your Cholesterol Levels May Impact Your Likelihood of Getting COVID-19 ».

PLOS One (2021) : « Baseline cardiometabolic profiles and SARS-CoV-2 infection in the UK Biobank », Charles C. Hong et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué