Étude : les virus du rhume renforcent la réponse immunitaire au SARS-CoV-2

Auteur: Claire Xavier

D’après des chercheurs allemands, certaines cellules immunitaires ayant été précédemment exposées au virus du rhume appartenant à la famille des coronavirus, favorisent une meilleure réponse immunitaire face au SARS-CoV-2. Cette découverte est valable pour une infection naturelle comme pour la vaccination. Plus concrètement, les auteurs de l’étude évoquent l’immunité dite croisée qui diminue avec l’âge. Les travaux étaient publiés le 31 août 2021 dans la revue Science.

Le virus du rhume pourrait renforcer la réponse immunitaire face au Covid-19

réponse immunitaire plus forte immunité croisée Covid-19 coronavirus du rhume nouvelle étude


Le rôle de l’immunité croisée, en particulier des lymphocytes T préexistants, dans l’évolution de l’infection par SARS-CoV-2 était resté jusqu’ici mal compris. La nouvelle étude a montré que les réponses de ces cellules T, dérivées de la mémoire du système immunitaire contre les coronavirus de rhume, ont renforcé la réponse immunitaire contre le SARS-CoV-2 après une infection comme après une vaccination par le vaccin de Pfizer/BioNTech.

La recherche a également dévoilé que ces cellules T CD4+ sont omniprésentes, mais qu’elles diminuent avec l’âge, ce qui pourrait expliquer la vulnérabilité des personnes âgées aux formes graves du Covid-19, ainsi que leur faible immunité induite par les vaccins.

Bien que le SARS-CoV-2 ait émergé en 2019, il est étroitement lié à d’autres coronavirus qui infectent couramment les humains. Au cours de l’année précédente, plusieurs preuves se sont accumulées à propos de la présence d’une réactivité croisée cellulaire (lymphocytes T) et humorale (lymphocytes B) au SARS-CoV-2.

réponse immunitaire renforcée COVID-19 immunité croisée virus du rhume nouvelle étude


Dirigés par Lucie Loyal, les travaux scientifiques ont étudié le rôle fonctionnel des cellules T CD4+ préexistantes qui sont réactives aux coronavirus. Qui plus est, les chercheurs ont analysé les réponses de ces cellules face aux antigènes du SARS-CoV-2 chez trois groupes de personnes : non exposées au virus, remises d’une infection par Covid-19 et vaccinées avec le sérum de Pfizer/BioNTech.

Les chercheurs ont identifié un peptide (S816-830) au sein de la protéine Spike du SARS-CoV-2. Les cellules T CD4+ de tous les trois groupes ont reconnu, y compris ceux qui n’ont été jamais exposés au virus. Plus concrètement, 20% des individus non exposés ont réagi au S816-830 contre plus de 50% des personnes ayant été infectées et 97% des sujets vaccinés avec Pfizer/BioNTech.

Enfin, les auteurs ont conclu que leurs résultats montrent que les cellules T à réaction croisée renforcent la réponse immunitaire au SARS-CoV-2 lors d’une infection par le virus ainsi que d’une vaccination.

Références :

Science (août 2021) : « Cross-reactive CD4+ T cells enhance SARS-CoV-2 immune responses upon infection and vaccination », Lucie Loyal et coll.

Genetic Engineering & Biotechnology News (septembre 2021) : « Pre-Existing T Cells Play Key Role in SARS-CoV-2 Infection and Vaccination ».

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué