Covid-19 : des experts britanniques déconseillent les personnes avec des antécédents de réactions allergiques de se faire vacciner

Auteur: Claire Xavier

Hier, des experts américains ont insisté sur l’autorisation du vaccin contre le coronavirus de Pfizer/BioNTech qui a montré une efficacité de 95 % et qui avait été testé sur plus de 40 000 volontaires. En même temps, certains pays dont le Royaume-Uni, le Canada et l’Arabie saoudite ont déjà autorisé le vaccin. De plus, l’Angleterre a déjà débuté sa campagne de vaccination. Cependant, celle-ci a rencontré son premier hic il y a deux jours, le 9 décembre, lorsque deux personnes ont développé une grave réaction allergique suite à l’injection du vaccin susmentionné. Dans ce contexte, des spécialistes britanniques recommandent aux personnes présentant des réactions allergiques sévères de ne pas se faire vacciner.

Des réactions allergiques au nouveau vaccin contre le coronavirus au Royaume-Uni

réactions allergiques vaccin contre le coronavirus Royaume-Uni


Après avoir reçu la première injection du vaccin de Pfrizer/BioNTech, deux Britanniques travaillant pour le Système de santé publique au Royaume-Uni ont développé une réaction allergique forte. Les deux personnes ont reçu vite un traitement médical et se sentent bien, ont noté les autorités en Angleterre. Dans ce contexte, l’Agence britannique de régulation du médicament a publié un communiqué déconseillant les individus avec des antécédents de réactions allergiques sévères de se faire vacciner.

Cela concerne toute personne ayant reçu des antécédents d’anaphylaxie à un vaccin, médicament ou aliment. L’Agence précise encore qu’en cas d’une anaphylaxie après la première dose du vaccin contre le Covid-19, une deuxième ne doit pas être administrée.

réactions allergiques vaccin contre le Covid-19 Royaume-Uni


Ce type de réactions allergiques sévères a été rapporté pour tous les vaccins, mais il s’agit en effet d’un effet secondaire rare. Les autorités britanniques ont dévoilé des informations plus détaillées concernant l’état des deux personnes concernées. Il s’avère qu’elles avaient de tels antécédents et qu’elles disposaient de produits de traitement d’urgence d’un choc anaphylactique qui représente une réaction allergique exacerbée. Sans une intervention rapide, elle pourrait même être mortelle.

Après les recommandations publiques des experts britanniques, la société pharmaceutique Pfizer a rejeté toutes les allégations affirmant que son vaccin est contre-indiquée aux personnes allergiques. Pfizer a ajouté aussi qu’aucun cas de réactions allergiques graves n’a été enregistré au cours des essais cliniques.

Communiqué de l’Agence britannique de régulation du médicament

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué