Polypose nasale : que représente cette pathologie pouvant causer une anosmie

Auteur: Claire Xavier

Débutant à l’âge adulte, la polypose nasale présente une forme particulière du rhinosinusite qui toucherait 2,1% de la population mondiale, soit environ un million de personnes en France, affirme Sanofi France. Mais que présente au juste cette maladie étrange qui peut causer même perte de l’odorat ou anosmie ? Comment la reconnaître et comment se déroule sa prise en charge ? On vous dit tout !

Tout savoir sur la polypose nasale

polypose nasale maladie chronique inflammatoire anosmie défition symptomes diagnostic perte d'odorat


La polypose nasale est une maladie chronique inflammatoire de la muqueuse qui se traduit par l’apparition de polypes bilatéraux. Dans certaines formes sévères, ces dernières peuvent obstruer les sinus et les cavités nasales. Cette pathologie évolue par poussées et peut engendrer des symptômes tels que congestion nasale, nez qui coule, troubles de l’odorat qui peuvent causer une anosmie (perte de l’odorat), goût perturbé, ainsi que douleurs faciales.

L’origine de cette pathologie complexe reste à ce stade mal connue, mais les experts ont constaté que chez 87% des patients, « elle est associée à une réponse inflammatoire de type 2 ». On trouve celle-ci dans d’autres maladies inflammatoires dont asthme, dermatite atopique, œsophagite à éosinophiles et encore allergies liées à l’environnement, affirme Sanofi France.

Diagnostic

Il est primordial d’effectuer un examen clinique afin de diagnostiquer cette pathologie. Pour confirmer la diagnose, le médecin doit constater la présence d’au moins 2 des symptômes suivants pendant au moins 12 semaines :

  • Congestion/obstruction nasale/nez qui coule
  • Douleur/pression faciale
  • Diminution de l’odorat ou anosmie

D’ailleurs, avoir deux polypes dans les deux fosses nasales (constatés lors d’un examen endoscopique), confirme la présence de la polypose nasale.

polypose nasale pathologie définition symptomes diagnostic prise en charge perte de l'odorat anosmie


Prise en charge.

Actuellement, la prise en charge de cette pathologie consiste à améliorer la qualité de vie des personnes concernées en apaisant l’obstruction nasale et les troubles de l’odorat. Une dose minimale de corticostéroïdes permet de contrôler la polypose nasale et aide à éviter la chirurgie et à diminuer les complications et les récidives.

Accompagnée de lavage nasal à base de sérum physiologique ou d’eau de mer, la thérapie locale continue par corticostéroïdes aide à apaiser les symptômes. Cependant, quand cela n’est pas efficace et les manifestations sont mal tolérées, cette thérapie devient systématique, mais uniquement sur ordonnance. Lorsqu’il s’agit de symptômes invalidants non influencés par le traitement susmentionné, une chirurgie peut être envisagée. Les polypes peuvent pourtant réapparaître.

L’essentiel, c’est d’en parler à son médecin traitant afin de recevoir une prise en charge adaptée.

Référence :

Sanofi France (février 2021) : « Apprendre à vivre avec la polypose nasale ».

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué