8 perturbateurs endocriniens à éviter pendant la grossesse

Auteur: Hélène Proux

Nous savons toutes que l’alimentation équilibrée et les exercices réguliers pendant la grossesse sont essentiels pour notre bien-être et pour notre bébé en pleine croissance. Mais il y a un autre élément critique, souvent négligé, qui peut également affecter la santé de la mère et de l’enfant à naître – l’exposition aux produits chimiques et aux toxines environnementaux (les perturbateurs endocriniens).

Quels sont exactement les perturbateurs endocriniens ? Comment peuvent-ils affecter le fœtus ?

perturbateurs endocriniens femmes enceintes produits toxiques danger


Le système endocrinien représente un réseau d’hormones et de glandes qui régulent et contrôlent l’activité de nos cellules et de nos principaux organes. Les hormones coordonnent les fonctions corporelles vitales et jouent un rôle important dans la croissance, la fonction tissulaire, le métabolisme, le système nerveux et le développement reproductif du fœtus. Lorsque celles-ci sont déséquilibrées, tout le reste l’est aussi. Comprendre les principaux déclencheurs du déséquilibre peut aider à prévenir certains problèmes de santé qui peuvent concerner votre enfant.

L’Organisation mondiale de la santé définit un perturbateur endocrinien comme : « une substance ou un mélange exogène qui altère la (les) fonction (s) du système endocrinien et provoque par conséquent des effets néfastes sur la santé d’un organisme intact, sa descendance ou ses sous-populations. » En d’autres termes, les perturbateurs endocriniens sont des produits chimiques qui peuvent interférer directement avec vos fonctions hormonales normales et celles de votre bébé, causant potentiellement des problèmes de développement et des défauts de santé chez les nourrissons, ainsi que des incapacités, des maladies et des troubles plus tard dans la vie.

Les 8 perturbateurs endocriniens les plus courants cachés dans vos produits ménagers et de soin personnel

perturbateurs endocriniens grossesse produit protection solaire parabènes


Bien qu’il puisse être impossible de vivre entièrement sans des produits cosmétiques et de nettoyage, il est bien de connaître les perturbateurs hormonaux courants trouvés dans de nombreuses marques sur le marché. Découvrez comment ils peuvent avoir un impact sur vous et la santé de votre bébé en pleine croissance.

1. Bisphénol A 

On le trouve le plus souvent dans les récipients en plastique. Ses molécules s’infiltrent dans les aliments et peuvent facilement pénétrer dans le corps humain. Cet œstrogène synthétique peut faire croire au corps qu’il est naturel. Le bisphénol A est lié au cancer du sein et à d’autres types de cancer, aux problèmes de reproduction, à l’obésité, à la puberté précoce et aux maladies cardiaques.

2. Phtalates

Ils se trouvent couramment dans les contenants et les jouets en plastique, les sprays pour cheveux, les vernis à ongles, les parfums, les produits ménagers et capillaires. Les phtalates peuvent être particulièrement dangereux pour les femmes enceintes et les bébés. Ces produits chimiques présentent des risques pour le développement du système reproducteur, du cerveau et d’autres organes du fœtus. Des études ont également montré qu’ils peuvent déclencher des changements hormonaux, réduire le nombre de spermatozoïdes et provoquer des anomalies congénitales, l’obésité, le diabète et des irrégularités thyroïdiennes.

3. Filtres UV chimiques

Cachés dans les cosmétiques avec une protection solaire tels que le baume à lèvres, le maquillage et les hydratants. L’oxybenzone peut pénétrer profondément dans la peau et atteindre le fœtus à travers le placenta. La recherche indique qu’il peut perturber le système hormonal des nouveau-nés et qu’il est aussi associé à un faible poids à la naissance.

L’octinoxate est connu pour avoir un taux d’absorption cutanée élevé. Cet ingrédient de protection solaire commun a des effets hormonaux sur le corps. Il peut interférer avec la signalisation cellulaire et provoquer des changements biochimiques. Des études ont montré qu’il a une influence directe sur les hormones reproductrices chez les animaux.

4. Parabens ou méthylisothiazolinone 

On les trouve dans les produits pharmaceutiques, cosmétiques et de soins personnels. Les parabens sont en effet des conservateurs et peuvent être associés à des troubles du développement, à un dysfonctionnement immunitaire et à des problèmes de la reproduction. Bien que le méthylparabène soit le plus utilisé, faites attention aux autres parabens tels que les éthyl-, propyl-, isopropyl-, butyl- et isobutyl-parabens !

filtres chimiques rouge à lèvre perturbateurs endocriniens femmes enceintes

5. Triclosan

Il fait partie des savons antibactériens, du dentifrice, des déodorants et des lingettes nettoyantes pour le visage. Lorsqu’il est utilisé fréquemment ou en grande quantité, il peut interférer avec l’hormone thyroïdienne et peut causer des problèmes émotionnels, ainsi que l’hyperactivité chez les enfants âgés de trois à cinq ans.

6. BHA et BHT

Utilisés comme conservateurs et présents dans les rouges à lèvres et les baumes à lèvres, le maquillage, les déodorants, les emballages alimentaires et les gommes à mâcher, ils peuvent pénétrer dans la peau et affecter le système endocrinien du bébé. Des études montrent que les doses élevées provoquent des troubles du développement, des problèmes de thyroïde et des problèmes de comportement chez les enfants. Enfin, le Centre international de recherche sur le cancer classe le BHA comme un cancérogène humain possible.

7. Phénols

On les trouve dans les crèmes à raser, les lingettes jetables, les cosmétiques, les détergents, les teintures capillaires et les médicaments. Les phénols tels que les alkylphénols et les alkylphénols-éthonylates sont connus pour avoir un effet œstrogénique sur le corps. Cet effet est associé à des troubles du comportement conséquents chez les enfants entre trois et cinq ans.

8. Éthers de glycol

À trouver dans les produits de nettoyage, certains cosmétiques et la peinture. Ces solvants courants peuvent nuire à la fertilité ou à l’enfant à naître. Des études ont lié l’exposition à certains éthers de glycol à des anomalies sanguines et à une diminution du nombre de spermatozoïdes. Il y a aussi plus de cas d’asthme et d’allergies chez les enfants qui ont été exposés aux éthers de glycol de la peinture dans leurs chambres.

*Source : attitudeliving.com

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué