La perte d’odorat chez les patients atteints de coronavirus expliquée

Auteur: Claire Xavier

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, des symptômes supplémentaires ont été ajoutés à la liste au cours des derniers mois. Cependant, un symptôme affectant un grand nombre de patients atteints de SARS-CoV-2, a étonné de nombreuses personnes. On parle notamment de l’anosmie connue également comme perte de l’odorat qui s’avère en effet très courante dans les infections respiratoires. Mais dans le cas de la COVID-19, la situation est plus compliquée et les scientifiques ont pu enfin l’expliquer.

La perte de l’odorat chez les patients souffrant de coronavirus enfin expliquée

perte de l'odorat patients avec coronavirus causes expliquées


Comme on l’a déjà laissé entendre, la perte de l’odorat est un symptôme très fréquent dans les maladies respiratoires telles que grippe et rhume. À titre d’information, elle peut être causée par des coronavirus non mortels. Mais le plus souvent, l’anosmie est tout simplement provoquée par l’encombrement des voies nasales, ce qui ne permet pas aux arômes d’atteindre les récepteurs olfactifs. Autrement dit, on perd de l’odorat parce qu’on a le nez bouché. Une fois le sujet guérit et les symptômes disparus, l’odorat réapparaît mais parfois sa perte peut persister.

Mais qu’est-ce qu’il y a de plus spécial chez les patients avec coronavirus ? Alors, ils se plaignent d’anosmie sans avoir forcément le nez bouché. Cette dernière est donc plus différente que les autres infections respiratoires. Une condition qui a été examinée plusieurs fois sans succès mais les scientifiques ont pu enfin aboutir à une explication !

anosmie patiens coronavirus causes dévoilées


Chez les patients atteints de coronavirus, l’anosmie a tendance à apparaître de façon rapide et imprévue et à disparaître aussi soudainement dans les deux semaines suivantes. Pourtant, certaines personnes affirment ne pas avoir retrouvé la totalité de leur odorat même des semaines après la guérison complète.

Des scanners du nez et des sinus des patients souffrant de coronavirus et d’anosmie, ont été effectués dans le but de déterminer la cause de la perte d’odorat bizarre. Les médecins ont donc constaté un gonflement des tissus et un épanchement de mucus dans la fente olfactive. En ce qui concerne les sinus, ceux-ci étaient intacts.

Les résultats ont dévoilé également que pour se fixer, la COVID-19 utilise le récepteur ACE 2 ainsi qu’une autre protéine dénommée TMPRSS2. La première hypothèse des médecins stipule que le SARS-CoV-2 peut infecter les neurones olfactifs, ce qui provoque une inflammation forte et par conséquent – une anosmie. Mais les spécialistes ont une bonne nouvelle pour les ceux touchés par cette condition désagréable : les neurones olfactifs endommagés se renouvellent mais un peu d’entraînement et une thérapie adaptés seront nécessaires pour faire revenir l’odorat.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué